ZOO

Les enquêtes de Victor Legris - T1 : Mystère rue des Saints-Pères (Novembre 2021)

couverture de l'album Mystère rue des Saints-Pères

Série : Les enquêtes de Victor LegrisTome : 1/1Éditeur : Phileas

Scénario : Sauvêtre, Bruno Bazile, Jean-David Morvan

Genres : Polar / Thriller

Public : À partir de 12 ans

Prix : 15.90€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

3.5

Dessin

4.0

Dans le Paris de la grande exposition de 1889, les morts suspectes se multiplient. Des piqûres d’abeille ? Un jeune libraire mène l’enquête et croise bien des suspects potentiels... Un joli prétexte à la peinture du Paris d’autrefois.

1889, c’est l’année de l’Exposition universelle de Paris, cadre d’une bonne partie de Mystère rue des Saints Pères. La Tour Eiffel est le théâtre d’un 1er décès, une femme sans histoire, alors que Victor Legris, jeune libraire cultivé, se voit proposer pas son ami Marius Bonnet d’écrire pour le quotidien qu’il vient de lancer. Mais Victor va vite se retrouver à enquêter sur ce qui n’est que la 1ère d’une série de morts suspectes, dont le seul point commun apparent semble être l’Exposition Universelle. Un autre centre d’intérêt de Victor est la charmante Tasha Kherson, l’illustratrice d’origine russe du journal. Cependant, peut-être cache-t-elle un secret et Victor cherche à en savoir davantage sur elle. Le libraire est également intrigué par le comportement de son associé, Mori Kenji, Japonais à l’attitude revêche, mais qui a pris soin de Victor depuis l’enfance de ce dernier. Mori semble cacher quelque chose, mais quoi ?


T.1 : Mystère rue des Saints-Pères

Les enquêtes de Victor Legris - T1 : Mystère rue des Saints-Pères


L’énigme n’est pas simple à résoudre pour le détective amateur. Que nous soyons sur la Tour Eiffel, dans un pavillon de l’Exposition, dans la librairie ou dans les rues du vieux Paris, Jean-David Morvan nous promène ainsi dans des lieux pittoresques. Les calèches et autres coches sont légion. Et l’on croise aussi bien des élégantes, des bourgeois, que des gens du peuple exerçant des petits métiers. Bruno Bazile a pris un plaisir manifeste à illustrer ce récit de son style semi-réaliste. Ce fan de Maurice Tillieux (le créateur de Gil Jourdan) a son style bien à lui. Annelise Sauvêtre apporte sa touche à l’ouvrage par des tonalités souvent lumineuses et des couleurs à dominante brune, contribuant au charme rétro des ambiances. Mentionnons spécialement les planches 50 à 52, remarquables à cet égard.


T.1 : Mystère rue des Saints-Pères

Les enquêtes de Victor Legris - T1 : Mystère rue des Saints-Pères


Restez bien accrochés tout au long des 84 pages du récit, car les pistes et les protagonistes seront multiples avant que l’enquête ne soit close !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants