ZOO

Les Guerrières de Troy - T2 : L'Or des profondeurs (Octobre 2013)

couverture de l'album L'Or des profondeurs

Série : Les Guerrières de TroyTome : 2/2Éditeur : Soleil

Scénario : Melanÿn, Christophe ArlestonDessin : Dany

Genres : Heroic fantasy

Public : À partir de 12 ans

Prix : 14.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 2.0

Scénario

2.0

Dessin

2.0

Troy a toujours regorgé de jolies filles particulièrement doués avec une lame à la main. Alors quand trois d’entre elles se mettent en tête de s’emparer d’un trésor, préparez-vous à une grande aventure ! C’est, en tout cas, ce qui était annoncé…

Lynche et Raya se sont lancées dans une noble quête : récupérer un trésor profondément enfoui au fond d’un lac afin de le redistribuer à des nécessiteux. Tant de pièces d’or attirent aussi les convoitises de personnes moins bien intentionnées comme Yquem et son maître Mÿrgl, un terrible métamorphe. Enfermées dans le château de ce monstre, nos deux mercenaires vont devoir affronter encore bien des dangers avant de sortir l’or du fond de l’eau…

Deuxième et dernière partie de ce diptyque de l’histoire de Troy, L’or des profondeurs s’engage à nous livrer à la fois une bonne dose d’aventure et un nouveau plongeon dans le passé douloureux de Lynche. Mais utiliser l’univers de Troy équivaut à promettre aussi au lecteur à la fois humour, magie et action. Malheureusement ce dernier contrat est bien écorché dans ce deuxième tome…

Si l’aventure est effectivement au rendez-vous, le scénario ne propose aucun véritable rebondissement, restant à la fois convenu et attendu. Il en va de même pour l’humour qui frôle parfois les clichés… Surprenant pour un travail cosigné par Arleston lui-même.

Les dessins de Dany rattrapent un peu le tout puisqu’on reste en admiration devant le soin apporté aux décors et aux créatures monstrueuses. Dommage cependant qu’on ait un peu de mal à retrouver cette même qualité dans les traits des personnages masculins ou encore dans certaines parties anatomiques des filles telles que les bras ou les mains.

Nouvelle pièce de l’histoire de Troy, L’or des profondeurs est un moment de lecture sympathique mais un brin décevant. On le relègue volontiers après lecture sur une étagère dont il a peu de chance de ressortir un jour...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants