ZOO

Les Mystères de la Troisième République - T4 : Le sang d'un ami (Mai 2016)

couverture de l'album Le sang d'un ami

Série : Les Mystères de la Troisième RépubliqueTome : 4/5Éditeur : Glénat BD

Scénario : Philippe RichelleDessin : Pierre WachsColoriste : Claudia Boccato

Collection : Grafica

Genres : Documentaire BD, Historique, Polar / Thriller

Public : Tout public

Prix : 14.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.5

Dessin

4.0

Sous le régime de Vichy du maréchal Pétain, Pierre Perrier, le précieux adjoint du commissaire Peretti, a démissionné de la police et est assassiné peu de temps après. Ses anciens collègues enquêtent... Après Amours fragiles et Opération vent printanier, Philippe Richelle explore une nouvelle fois sa période de prédilection et concocte une intrigue policière rondement menée que le trait inspiré de Pierre Wachs illustre avec son talent habituel.

Avec la montée de l’antisémitisme, le développement du marché noir, la présence permanente des autorités militaires allemandes, le Paris de l’Occupation s’apparente à une sorte d’échiquier où il n’est pas bon d’afficher ses convictions, surtout si elles sont en faveur de la résistance. Claire, l’amie libraire de Franck Peretti, va l’apprendre à ses dépens en vendant des livres mis à l’index par l’occupant et ses collaborateurs français. Dans ce climat délétère, tout le monde se méfie de tout le monde.

Le sang d'un ami

Loin de ressasser la même histoire, Richelle ne cesse de creuser le sillon qu’il a brillamment tracé avec Beuriot et ouvre de nouvelles perspectives sur l’Occupation, tranche d’Histoire tant de fois visitée en littérature, bande dessinée ou au cinéma. Son approche psychologique de ses personnages, puissants ou faibles dans ce contexte trouble, d’une rare finesse, participe pleinement à la réussite de cette série.

Entièrement au service de cette narration, Pierre Wachs restitue avec une précision méticuleuse les ambiances et les décors de cette époque dans ses moindres détails. Il n’hésite pas à mélanger une approche caricaturale de certains de ses personnages face à d’autres, croqués de façon plus réaliste, pour bien les typer dans leur caractère et attitudes. L’inspecteur Lacaze illustre parfaitement sa démarche en ce sens.

Le premier tome avait fait partie de la sélection des 48h BD en avril dernier. Espérons que cette occasion unique aura pu inciter de nouveaux lecteurs à découvrir cette excellente série.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants