ZOO

Les Pionniers - T1 : La Machine du Diable (Avril 2022)

couverture de l'album La Machine du Diable

Série : Les PionniersTome : 1/1Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : Izu, Damien MaricDessin : Jean-Baptiste HostacheColoriste : Jean-Baptiste Hostache, Jean-Baptiste Merle

Genres : Historique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 25.00€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

L’épopée de la naissance de l’industrie cinématographique brossée avec talent par des auteurs qui savent en faire vivre les protagonistes, au-delà de leur statut de personnages historiques. Un récit choral pleinement réussi.

Récit historique, success story, parcours cheminé d’embûches, drame, féminisme, course aux inventions... Les pionniers, c’est tout cela à la fois. Avec non pas un seul héros, mais plusieurs, et pas des moindres : Charles Pathé, Léon Gaumont, Alice Guy, Georges Méliès, Les frères Lumière... Autour d’un thème : les débuts du cinématographe.

Sur la base d’une idée et des recherches documentaires de Damien Maric, le scénariste Guillaume Dorison (frère de Xavier) échappe à l’écueil de la sécheresse du récit historique en faisant véritablement vivre ses personnages. Charles Pathé est certes un entrepreneur, mais il a un sacré caractère. Et on admire la patience de son épouse lors des nombreux coups durs à affronter, mais aussi son apport à la réussite de Charles. Léon Gaumont veut imprimer sa volonté sur son temps, mais il accorde sa confiance à Alice Guy, jeune femme visionnaire qui va s’improviser cinéaste et beaucoup apporter à un art qui doit encore s’inventer. De nombreux seconds rôles les entourent, tous bien caractérisés, ce qui aide à s’y retrouver face à cette forêt de moustaches !

En effet, le dessin de Jean-Baptiste Hostache (qui vient de l’Animation) apporte fluidité et efficacité au récit. Du style et aucune faute technique, que demander de plus ? Il nous plonge dans l’ambiance de l’époque avec talent. Son trait va à l’essentiel tout en sachant nous faire partager le caractère et les émotions des acteurs de cette folle aventure humaine et industrielle.

Les pionniers T.1 - La machine du diable

Les pionniers T.1 - La machine du diable
© Rue de Sèvres, 2022

En deux chapitres, « La bataille des brevets » puis « La guerre industrielle », les auteurs content sur quelque 140 pages les débuts d’une épopée héroïque. Ils réussissent à ne pas nous perdre entre tous les protagonistes qui se croisent, se défient, s’allient ou se trahissent au gré des événements.

On peut comprendre qu’il ait fallu 10 ans pour mener à bien ce projet. Nous lirons le tome 2 avec autant de plaisir, assurément.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de NGOU

Premier tome de ce roman graphique en deux tomes qui parle de la naissance du 7ème art, et l'émergence des deux empires français qui en feront une industrie florissante : Gaumont et Pathé... S'il apparait que le contexte historique est fidèlement retranscrit à l'apport de Damien Maric, passionné de Cinéma, la narriation est peu passionnante.

Posté le 15/06/2022 à 23h02