ZOO

Les Tchouks - T8 : On a retrouvé les dinosaures ! (Septembre 2016)

couverture de l'album On a retrouvé les dinosaures !

Série : Les TchouksTome : 8/8Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : Benjamin RichardDessin : Kerascoët

Genres : Aventure, Humour

Public : De 3 à 8 ans

Prix : 7.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.0

Dessin

4.0

Les Tchouks sont entraînés au musée par Tchoukatchak qui leur affirme que les dinosaures y sont présents. Ces derniers n’auraient finalement pas disparu ? La bande est sceptique mais tout de même curieuse. La visite qui s’en suit leur réserve une multitude de surprises et de plaisirs dans cet album à partager.

Tchoukatchak essaie de convaincre ses copains qu’ils peuvent voir des dinosaures. Pourtant tout le monde sait qu’ils ont disparu ! Mais il insiste : ils se cacheraient dans un musée. Ainsi, la joyeuse bande se laisse emporter dans une visite très instructive du muséum d’histoire naturelle. De salle en salle, ils vont de merveilles en curiosités, avant de parvenir à l’objectif de leur promenade.

Les Tchouks T.8

La série Les Tchouks, écrite par Benjamin Richard, conte les aventures d’une bande de copains miniatures. Après des épisodes à la mer, au cirque ou encore à la montagne, le huitième tome, On a retrouvé les dinosaures ! narre le caractère extraordinaire que revêt l’expérience d’une visite au musée. Le récit amusant permet aux plus jeunes de découvrir le fonctionnement de ce type d’établissement, ce qui contribuera peut-être à accompagner le parcours culturel de quelques enfants...

Les planches très détaillées de Kerascoët sont autant d’instants d’observation et de plaisir à partager. Même si elle n'apparaît pas dans son ensemble, la cinquantaine de personnages de la série - bien qu’ils soient tous très attachants - représente une masse trop importante de figures à retenir... Le jeune lecteur s’y perd un peu pour apprécier la continuité des aventures à leur juste mesure.

Pour cet album, une lecture à deux voix est recommandée. En effet, l’impact des textes « longs », lus par un adulte, sera rehaussé par l’humour des phylactères courts lus par des enfants, en plein apprentissage de la lecture. Une série légère et entraînante.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants