ZOO

Lieutenant Blueberry : Amertume Apache - T1

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.5 pour 2 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

2 Critiques Presse

note de la critique

La vie est dure pour Blueberry, qui se retrouve avec une menace indienne à gérer et des problèmes de couple. Un retour-évènement qui joue sur une intrigue menée avec subtilité, dans un album qui sent l'hommage humble et profond.

note de la critique

Lieutenant Blueberry, Amertume apache est signé par deux « monstres sacrés » du 9e art, Christophe Blain et Joann Sfar. Blain y a apporté son talent graphique transcendé. Sfar a mis à la disposition de son ami Blain son don de l’écriture tout en se souvenant de Charlier. Et de Giraud, bien sûr, dont les deux auteurs sont les enfants naturels.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

ooo

Posté le 11/12/2019 à 17h51

Finalement, il s'avère que Christophe Blain a été quasiment adoubé par maître Gir pour illustrer une aventure de Blueberry. Il a eu la sagesse de ne pas chercher à l'imiter et faire preuve d'une certaine originalité dans son graphisme. Tout le monde semble avoir reconnu quelques figures du grand écran tels Charles Denner, Woody Strode, Brigitte Bardot et Claudia Cardinale. Tout le monde cite Il était une fois dans l'Ouest alors que la belle Claudia avait un rôle autrement plus mémorable dans Les professionnels de Richard Brooks. Ainsi que Woody Strode d'ailleurs. Manque tout de même à l'appel Richard Harris dont Blain a emprunté les traits pour le personnage de Benjamin Tyreen, le commandant du fort et qui s'appelait Benjamin Tyreen dans Major Dundee, le chef-d'oeuvre de Sam Peckinpah, film qui fut mutilé par ses producteurs.
Johann Sfar n'a, par contre, pas été investi dans cette aventure par Jean-Michel Charlier, et pour cause ! Son scénario s'avère plutôt quelconque et ne profitera que de l'immense réputation de la série pour se vendre plus facilement. Et dire que Philippe Charlier n'avait pas voulu cautionner le projet Blueberry 1900 que Giraud avait imaginé pour Boucq !

Posté le 11/12/2019 à 17h50