ZOO

Lou ! - T7 : La cabane (Octobre 2016)

couverture de l'album La cabane

Série : Lou !Tome : 7/8Éditeur : Glénat BD

Scénario : Julien NeelDessin : Julien Neel

Collection : Tchô ! La collec…

Genres : Aventure, Humour, Sentimental

Public : Tout public

Prix : 9.99€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.5

Lou et ses amies partent pour des vacances à Mortebouse. Le plan ? S’y construire une cabane et y profiter de l’été. Ce septième tome fait grandir Lou en douceur dans un monde champêtre, entre amours complexes et récit onirique.

On avait quitté la jeune héroïne de Julien Neel dans un monde de cristal hypnotique et déstabilisant, voici qu’on la retrouve en route pour un terrain connu : le village de sa grand-mère irascible. Avec Mina, Marie-Emilie et même Paul, Lou va construire un abri de rêve, tandis que Tristan et le copain de Mina sont en quête de la Graoute où s’est retranché Richard... Leur été ne serait pas assez mouvementé si la mère de Lou ne croisait pas Clément Fifrelin, le docteur botoxé, en pleine crise existentielle et si la famille de Marie-Emilie n’était pas en quête de la « singularité »...

Alors que le sixième tome de Lou ! avait surpris tout le monde, La Cabane offre un compromis entre le fantastique et de jolis moments de vie. Julien Neel y démontre qu’il sait jongler avec sa galerie de personnages, de plus en plus grande, tout en nuançant même les plus caricaturaux. Si Lou ! n’éblouit plus autant, ce volume offre tout de même de grands moments aériens et doux où l’amitié transpire à chaque case, sans oublier l’humour qui lui évite de basculer dans le niais.

Le dessin aux tons chauds ensoleille chacune des péripéties. Si on remarque toujours le chat au détour d’une page, les personnages ont si bien grandi qu’ils s’affirment en dehors de la caricature. Marie-Emilie, la gothique, est amoureuse à en perdre sa moue cynique et Mina se détache de la posture d’amoureuse transie. L’album y gagne en mouvement et les personnages en finesse d’expression.

Finalement on a envie de se blottir à nouveau dans la cabane de Lou !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

Célestine a bien de la chance ! J’attends encore ma cabane dans les arbres !

Posté le 19/07/2019 à 17h39