ZOO

Macao - T1 : La Cité du dragon (Janvier 2018)

couverture de l'album La Cité du dragon

Série : MacaoTome : 1/2Éditeur : Glénat BD

Scénario : Willy Duraffourg, Philippe ThiraultDessin : Federico Nardo

Collection : Grafica

Genres : Polar / Thriller

Public : À partir de 12 ans

Prix : 14.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Ancienne colonie portugaise, Macao a été rétrocédé à la Chine le 20 décembre 1999. Dans cette région devenue le Las Vegas asiatique, Léon est contraint de rédiger la biographie d’un chef de la mafia, Kwan Tao. A ses côtés, on plonge dans les coulisses mouvementées d’un immense empire tenu par les Triades... Un thriller haletant sur un univers dangereux et secret.

Sa rédaction commande à Léon, jeune journaliste en disgrâce, un papier sur une starlette. Cette jeune fille servira de faire valoir au mafieux Kwan Tao, magnat des jeux qui compte se présenter aux prochaines élections. Et Léon ne le sait pas encore mais il a un rôle capital à jouer dans cette conquête du pouvoir...

Dans les entrailles de Macao, Philippe Thirault et Willy Duraffourg mêlent bling-bling des casinos, psychologie des personnages et enjeux de pouvoir. Se croiseront Léon, qui renonce à ses valeurs pour payer les soins de son père, Kwan Tao prêt à tout pour être élu et pérenniser son empire mais aussi la jeune Jia Ye, prostituée de luxe qui voudrait reprendre un peu les rênes de sa vie.

Autour de ses trois personnages se tisse l'histoire de l’empire du jeu qu’est devenu Macao, passant des tables clandestines aux établissements de luxe. En filigrane se lit aussi un certain portrait de cette société régie par les Triades chinoises, prise entre modernité et valeurs ancestrales, pauvreté extrême et richesse insolente..

Grâce au dessin très léché de Federico Nardo, on croit tout autant à la pauvreté de certains quartiers comme à la richesse tapageuse des complexes hôteliers. Les personnages aux caractères forts bénéficient d’un trait marquant qui fait bien écho à l’ambiance polar, où chaque fêlure de personnage est exploitée.

Ce premier tome de Macao ouvre une série noire qui donne envie de retourner au cœur de la Cité du Dragon.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants