ZOO

Macbeth, roi d’Écosse - T2 : Le livre des fantômes (Septembre 2021)

couverture de l'album Le livre des fantômes

Série : Macbeth, roi d’ÉcosseTome : 2/2Éditeur : Glénat BD

Scénario : Thomas Day, Guillaume SorelDessin : Guillaume Sorel

Collection : 24x32

Genres : Historique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 16.00€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.5

Dessin

4.5

Macbeth, conformément aux prédictions des trois sorcières, a fini par devenir roi d’Écosse. Mais loin d’être l’artisan de son accès au trône suprême, il n’est que le l’instrument de son épouse, Lady Macbeth, animée par une inextinguible soif de pouvoir. Cette libre adaptation de la pièce de Shakespeare par Thomas Day permet à Guillaume Sorel de signer avec ce diptyque deux de ses plus beaux albums d’une carrière déjà fort prodige.

Thomas Day a délibérément pris quelques libertés en réinterprétant la tragédie du grand Will, accordant au personnage de Lady Macbeth un rôle beaucoup plus étoffé que dans la pièce. Une démarche déjà empruntée par Nicolaï Leskov, qui avait transplanté l’intrigue en Russie en la sortant de son contexte médiéval. Son livre avait fait l’objet d’une adaptation à l’écran en 1962 par l’immense cinéaste polonais, Andrzej Wajda (Lady Macbeth sibérienne). Le film mettait également l’accent sur les ambitions de la souveraine dénuée de tout scrupule pour parvenir à ses fins. Sexe et pouvoir sont ici inextricablement mêlés, et Macbeth s’en trouve réduit au statut de pantin, cependant conscient de sa veulerie et de son impuissance à exercer sa souveraineté.


Guillaume Sorel restitue les ambiances brumeuses de la lande écossaise avec une rare finesse

Guillaume Sorel restitue les ambiances brumeuses de la lande écossaise avec une rare finesse
© Glénat, éditions 2021

Guillaume Sorel, loin d’en faire une séductrice au charme irrésistible, l’incarne sous les traits d’une femme entre deux âges au visage sévère, sur lequel vient s’imprimer sa détermination de soumettre son époux à sa seule volonté. S’il maîtrise pleinement l’expressivité de ses différents personnages, c’est surtout son usage de la couleur et la lumière qui séduit tant dans son travail. Usant d’une palette exceptionnelle, il restitue les ambiances brumeuses de la lande écossaise et de ses châteaux hantés avec une rare finesse.

Achevé depuis plus d’un an, la publication de cet album aura quelque peu tardé pour trouver le chemin des librairies, mais, rassurez-vous, cette attente en valait la peine !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants