ZOO

Magic 7 - T2 : Contre tous (Août 2016)

couverture de l'album Contre tous

Série : Magic 7Tome : 2/9Éditeur : Dupuis

Scénario : Kid ToussaintDessin : La Barbera, Giuseppe Quattrocchi

Collection : Tous Publics

Genres : Fantastique

Public : Tout public

Prix : 9.90€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 2.5

Scénario

2.5

Dessin

3.0

La série jeunesse Magic 7 se poursuit alors que la bande des adolescents mages se constitue peu à peu. En effet, les adultes de la ville ont un comportement étrange qui pousse le groupe des cinq à en comprendre la raison et à agir. Les Magic 7 s’organisent dans un récit fantastique plaisant mais trop lent.

Les adultes de la ville mènent la vie dure aux enfants. Cela commence par la directrice qui les sermonne, puis la mère de Léo, le spirite, qui veut qu’il reste avec elle après les cours ou le père de Farah, la démoniste, qui accroit sa surveillance. Même le père d’Hamelin, le shaman, se comporte bizarrement. Lorsque la police confisque les robots de Lupe, l’alchimiste, et que la fourrière s’en prend aux animaux d’Hamelin, le groupe décide d’agir. Aidés d’Alice, le devin, ils tenteront de trouver le responsable de ce chaos.

L’histoire, toujours agréable à lire, séduit par son côté magique en dépit de son manque d’originalité. L’écriture manque malheureusement encore de rythme et le récit souffre d’un certain déséquilibre. Si le premier tome avait permis de découvrir cinq des personnages et leurs attributs magiques, ce deuxième tome s’essouffle à force d’aller à la rencontre du sixième. Les héros sont pourtant sympathiques et l’écriture dégage une certaine fraîcheur.

Le dessin expressif se pare de couleurs vives et chaudes. Les adolescents bien campés permettent de dégager des personnalités dans le groupe. Ils flattent le côté collectionneur de tout lecteur qui après le shaman, veut connaître le spirite puis la démoniste, etc.

Ce second volet agréable manque de dynamisme pour réellement accrocher. En dépit des qualités de cette BD, le lecteur peut décrocher si le récit ne se resserre pas sur l’intrigue dans les tomes à venir.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants