ZOO

Medina : Medina L'intégrale (Avril 2015)

couverture de l'album Medina L'intégrale

Série : MedinaTome : 0/3Éditeur : Le Lombard

Scénario : Jean DufauxDessin : Yacine Elghorri, ElghorriColoriste : Elghorri

Genres : Science-Fiction

Public : Tout public

Prix : 19.99€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 2.0

Scénario

1.0

Dessin

3.0

Dans un futur apocalyptique, l’humanité vit ses derniers instants. Envahie par une race multiforme, mutante et changeante, les Drax, toute la Terre semble n’être plus qu’un vaste désert stérile. Toute ? Non ! Un petit village résiste encore et toujours à l’envahisseur… On connaît la chanson !

Medina montre les derniers instants de la résistance humaine à travers les yeux de Karlof, notre soldat blasé, dur et revenu de tout du moment. On le découvre particulièrement motivé à éliminer les Drax depuis que sa femme s’est fait contaminer et qu’il ait dû la tuer de ses mains… Original.

Surprise, il rencontre Hadron, jeune femme emprisonnée par les Drax et enceinte de l’un d’eux. L’intégralité du discours de Hadron vise à nous montrer que l’espèce humaine est violente et destructrice, alors qu’on la voit surtout essayer de survivre face à un croisement d’aliens et de zombies qui veut l’exterminer au plus vite… Et le problème de tout cela, c’est qu’on n’y croit pas un instant.

Les Drax représentent un archétype extraterrestre très classique, proche de la race à l’esprit de ruche : les joueurs de Starcraft ou de Warhammer 40 000 ne pourront que constater les frappantes similitudes entre les Drax, les Zergs et les Tyranides. Clairement au désavantage des premiers d’ailleurs, dont on ne connaît pas l’histoire et donc auxquels on ne s’attache pas. Et les humains, ne valent pas vraiment mieux…

En effet, ils s’expriment tous en phrases dignes du trailer d’un blockbuster estival et n’arrivent pas à nous intéresser. Le fait que leurs traits soient légèrement tremblotants et qu’ils évoluent dans des décors au couleurs tristes et fades n’aide pas beaucoup. Ajoutez à cela un sous-texte sur la violence au mieux confus, au pire stupide et une justification scientifique sur l'existence des Drax qui vous fera soupirer de désarroi, et vous vous retrouvez face à une intégrale à éviter.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants