ZOO

Melvile : Les Chroniques de Melvile (Janvier 2022)

couverture de l'album Les Chroniques de Melvile

Série : MelvileÉditeur : Le Lombard

Scénario : Romain RenardDessin : Romain Renard

Genres : Aventure, Polar / Thriller

Public : À partir de 12 ans

Prix : 22.50€

ma collection
mes souhaits
série

Il était une fois Melvile, ville mythique et maudite au-delà de nulle part...

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Les Chroniques de Melvile sont bien plus qu'un bande dessinée. Un univers complet qu'on imagine au cœur d'une contrée oubliée et loin de tout, bercée par la folie des gens qui l'habitent. Cet univers, son créateur, le Belge Romain Renard, le décline en BD, en ciné-concert et bientôt en film. Un bonheur narratif et graphique découpé en tableaux. Chacun d'entre eux est une pépite digne de la ruée vers l'Or.

Ils ont cru créer un paradis terrestre. Avant que les scieries de la famille Tréjean, également maires de pères en fils, n'arrêtent définitivement de trancher les pins Douglas de la vallée, Melvile comptait plus d'un millier d'habitants. Mais les choses ont bien (mal) changé. La faute à un accident de chasse qui a envoyé aux oubliettes le plus gros employeur de la ville à la fin du XIXe siècle. Depuis, rien ne tourne rond à Melville.

De jeunes filles trouvent le repos éternel dans les ondes de la rivière, des familles se déchirent, des jumelles sont séparées, un garage soulève des doutes... Au fil d'un récit initiatique ponctuée d'un playlist musical folk-blues du plus bel effets, Romain Renard plante le décor d'une bourgade à la fois tranquille et apocalyptique. Cet artiste complet (auteur de bande dessinée, chanteur, compositeur et musicien) donne à voir un univers complet en plusieurs tableaux que l'on retrouve à la fois dans cette BD et dans le ciné-concert qui en est tiré, lancé le jeudi 3 juin 2022 au Théâtre Max-Jacob à Quimper (Finistère), à l'initiative des organisateurs de Penn ar BD, le salon de la bande dessinée du la préfecture finistérienne.

Les Chroniques de Melvile

Les Chroniques de Melvile
© Le Lombard, 2022

Melvile, c'est à la fois l'espoir et l'angoisse. L'anxiété de la forêt, l'élan des villageois, l'amour, l'amitié, la haine et la trahison. Tous ces sentiments paradoxaux se confondent et dévoilent l'univers complexe et intéressant qui siège dans l'esprit de cet artiste prolifique. Car en plus de ces Chroniques, Melvile se décline en trois épais romans graphiques. Indépendants, mais complémentaires. L'histoire de Saul Miller, puis celle de Samuel Beauclair et enfin de Ruth Jacob, viennent revisiter les Chroniques par le prisme de chacun des personnages avec son histoire, son vécu, son avenir... Mais ce sera l'objet de nouvelles critiques Zoo donc chut.

En attendant, il y a déjà largement de quoi faire avec ce graphisme à la fois captivant et inquiétant. A la manière des films de David Lynch et John Carpenter et les romans de Jim Harrison, dont l'auteur se revendique lui-même. Romain Renard fait partie de ces artistes capables de créer un monde dans lequel on prend plaisir à s'immerger. Comme les filles de jade dans la rivière de Melvile.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants