ZOO

Mes Cop's - T3 : Cop's modèles (Octobre 2014)

couverture de l'album Cop's modèles

Série : Mes Cop'sTome : 3/11Éditeur : Bamboo

Scénario : Christophe CazenoveDessin : Philippe Fenech

Collection : Fille

Genres : Humour

Public : Tout public

Prix : 10.60€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 1.5

Scénario

1.5

Dessin

1.5

Cop’s modèle est le troisième tome de la série Mes Cop’s. Au scénario, l’auteur prolifique Cazenove s’adresse visiblement aux adolescentes et pourtant semble rater sa cible tant l’album est attendu et vide.

Jessica est une adolescente à la vie rythmée par ses rendez-vous et activités avec ses copines. De gags en gags sous forme de planches uniques, la jeune fille dresse le portrait de ses amies essentielles et de leurs relations.

Cop’s modèles se lit sans problème mais avec une certaine lassitude toutefois. L’écriture, à l’image des jeux de mots omniprésents, est convenue. Superficialité et produits sont les deux premiers mots qui viennent à l’esprit à la fin du tome. L’album se veut représentatif des jeunes filles d’aujourd’hui mais ne convainc pas. Pourquoi, par exemple, donner autant d’importance aux réseaux sociaux en présentant l’album alors qu’ils sont que vaguement exploités dans tout le tome ?

Le sujet des amies est tiré dans tout les sens jusqu’à ne plus vouloir rien dire. Jamais le sentiment d’amitié, alors qu’il s’agit du thème principal, n’est réellement analysé avec profondeur. Il n’est que prétexte à une accumulation de gags tièdes et de clichés sur la jeunesse actuelle. Plus grave, il ne fait même pas sourire.

Le dessin est à cette image. Une sorte de mélange entre hors-sujet et tentative désespérée de coller à la cible. Ainsi les jeunes filles font plus âgées que voulu. Leur apparence fait le grand écart entre une sorte de patchwork de la mode actuelle et un étrange look venu d’ailleurs comme la vérité.

Cop’s modèles accumule des gags fades sur l’amitié au sein d’une bande d’adolescentes. Là où d’autres bandes dessinées, comme Jojo et bien d’autres, émeuvent avec le même sujet, il manque à l’album fraîcheur, tendresse et originalité pour porter le propos. Il ne fait que présenter des clichés sur un sujet peu maîtrisé et lasse vite.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants