ZOO

Meto - T2 : L'Île

couverture de l'album L'Île

Série : MetoTome : 2/2Éditeur : Glénat BD

Dessin : Nesmo

Genres : Aventure

Public : À partir de 12 ans

Prix : 16.90€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

C'est avec impatience qu'était attendue la suite de l'adaptation de Méto, chef-d'oeuvre dystopique d'Yves Grevet. Dans ce second volume de la trilogie : L'île, on retrouve Méto dans sa quête effrénée de vérité. Un deuxième album aussi réussi que le premier !

Aidé par de mystérieux indicateurs, Méto parvient à réunir autour de lui une bande de rebelles autour du même objectif : quitter à tout prix cette Maison et découvrir la vérité. Grâce à leur ténacité et leur habileté, ils parviennent à s'échapper et trouvent refuge sur l'île. Les garçons sont recueillis par une nouvelle communauté, celle des Oreilles coupées, ennemie de la Maison, mais pas moins énigmatique et autoritaire que celle qu'ils viennent de quitter. Et s'ils avaient fui une prison pour en rejoindre une autre ? Une nouvelle étape dans la recherche de la vérité commence alors.

Le scénario de Lylian, malgré un découpage entre les volumes un peu différent du roman, reste très fidèle au récit d'Yves Grevet. Tout l'univers du roman est bien là. L'intrigue, toujours passionnante, avance, les personnages mûrissent, des explications arrivent, des mystères s’additionnent et des zones d'ombres s'épaississent. De nouveaux personnages font leur apparition, emportant l'intrigue dans une nouvelle direction. Le récit est vif, haletant, allant à l'essentiel sans aucun temps mort, coupant parfois les quelques longueurs présentes dans le roman.

Nesmo et Lerolle nous offrent encore une fois un travail d'une grande qualité, retranscrivant la dualité des sentiments qui gagnent les jeunes garçons : celui de liberté trouvée mais aussi celui d'une nouvelle oppression. On quitte l'univers carcéral en huis clos de la Maison pour le monde extérieur, plus coloré et chaud, plus vaste et plus vivant, mais toujours angoissant, limité et incertain.

Tout comme le premier volume, ce second opus laisse le lecteur en plein suspense, pressé de découvrir le dernier volet.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants