ZOO

Michel chien fidèle - T4 : Tout baigne (Août 2014)

couverture de l'album Tout baigne

Série : Michel chien fidèleTome : 4/4Éditeur : Kramiek

Scénario : StiDessin : MicColoriste : Ypyb

Genres : Humour

Public : Tout public

Prix : 10.00€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.5

Dessin

4.0

Michel aime les croquettes et ça se voit ! Le chien à l’IMC conséquent revient dans un quatrième tome plus en forme que jamais ! Toujours accompagné de sa ribambelle d’amis, il enchaîne les gaffes pour notre plus grand plaisir. Son maître, lui, ne peut pas en dire autant…

Michel a deux grandes passions dans la vie : manger et dormir. Alors quand la mère de son maître débarque et chamboule son quotidien, Michel n’apprécie guère. Entre Minouche le chat qui s’approprie tranquillement son panier et les brocolis au menu, rien ne va plus pour ce gros pataud qui ne compte pas se laisser faire. Car oui, Michel est un gros feignant mais pas seulement : rien ne l’arrête quand après un reportage sur le massacre des bébés phoques, il décide de se rendre au pôle Nord.

Sti ne manque pas d’imagination pour faire vivre à ses héros des aventures au quotidien et d’autres plus rocambolesques. Le format en quatre strips par page permet un rythme soutenu, enchaînant les gags et les situations improbables. Michel et son maître confirment magnifiquement le dicton « Tel maître, tel chien. ». Si l’un est le roi des gaffeurs, l’autre est le plus malchanceux du monde. Un duo parfait pour entraîner nos zygomatiques !

Le dessin de Mic est toujours aussi efficace. On ne se lasse ni de la bouille des nombreux petits animaux présents dans l’album ni de l’air si intelligent de Michel. Quant au maître, on ne compte plus ses nombreux cocards ou changements de couleur, conséquences directes des bêtises de son balourd de toutou.

Ce quatrième tome des aventures de Michel chien fidèle est à tous points de vue réussi. Les auteurs ont su s’approprier à merveille les codes du running gag sans tomber dans la lourdeur. Etonnant pour un album dont l’intelligence du héros est inversement proportionnelle à son poids !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants