ZOO

Mickey Mouse par Floyd Gottfredson - T8 : Le Monde de demain et autres histoires - Edition spéciale en noir & blanc (Août 2022)

couverture de l'album Le Monde de demain et autres histoires -  Edition spéciale en noir & blanc

Série : Mickey Mouse par Floyd GottfredsonTome : 8/8Éditeur : Glénat BD

Scénario : Floyd GottfredsonDessin : Floyd GottfredsonTraducteur : Philippe Touboul

Collection : Les grands maîtres

Genres : Autour de la BD, Aventure

Public : De 3 à 15 ans

Prix : 35.00€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Loin de cette guerre qui déchire l’Europe, Mickey reste le héros intemporel qui continue de vivre de palpitantes aventures à travers le monde et les époques. Néanmoins, au fil du temps, l’image de la souris s’est petit à petit lissée depuis les premiers récits en 1930. Moins caractériel, Mickey s’est conformisé !

Nous sommes en 1944, quand débutent les histoires rassemblées dans ce huitième volume, et même s’il lui arrive encore de garder quelques élans plus engagés, Mickey est dorénavant un héros qui doit faire rêver, qui doit amener son jeune lectorat à s’évader de ce monde qui devient fou !

La souris et le dessinateur

On a pu le voir dans les volumes précédents, Mickey est maintenant habillé d'une tenue plus conforme à l'Américan Way que vantent les écrans de télévision. Il s’embourgeoise lentement, loin de ses premiers pas d’ados caractériel. Pourtant, il reste fidèle à son sens de l’aventure qui l’entraîne dans toutes les péripéties possibles, aux quatre coins de la planète, voire même, l'espace d'un long rêve, dans le futur pour découvrir une société robotisée ou il est amené à faire face à son double mécanique ! Peut-être s’agit-il d’une volonté de Disney qui amène le créateur et son équipe à moins d’audace sur le caractère de leur vedette…

Cette légèreté feuilletonesque, ce rythme et ces multiples rebondissements sont LA marque de fabrique du strip pendant l'ère de Floyd Gottfredson, accompagné aux scénarios par son fidèle complice, Bill Walsh ! Une identité qui va marquer des générations de lecteurs et faire entrer l’artiste dans la légende, à l’exemple d’un Carl Barks, l’autre artiste réformateur qui imprima l’univers de Picsou de son empreinte indélébile.

Les divers récits (longs comme courts) gardent ce rythme très enlevé et dynamique qui fait tout leur charme. On alterne entre Western et SF, en passant par les pirates, l’Horreur ou les gangsters. Le dessin est parfait, même s’il a perdu ce côté brut de décoffrage des premières années. Gottfredson est toutefois très bien accompagné par ses encreurs qui font un travail remarquable !

Le vaisseau Fantôme

Le vaisseau Fantôme
© Glénat, 2022


D’avril 44 à juillet 46

Quatre parties dans ce passionnant recueil, agrémentées d’une multitude de gags en un strip ou les créateurs s’amusent à varier les atmosphères, les genres, déclinant la célèbre souris à toutes les sauces, démontrant, s’il était encore nécessaire, l’incroyable potentiel de ce personnage qui a pourtant tendance à glisser vers un canon générique !

Dans Le vaisseau Fantôme (du 17/04/44 au 29/07/44), Mickey, toujours enclin à multiplier les expériences professionnelles, embarque avec Pluto à bord d'un bateau qui se fait rapidement arraisonner par Pat Hibulaire et sa bande de pirates, à la recherche d’un trésor…

Dans (du 31/07/44 au 11/11/44), entre rêve et réalité, Mickey se retrouve une vingtaine d’années dans le futur, découvrant que le monde a bien changé. Mais loin d’en avoir terminé avec les surprises, il doit aider Minnie qui vient de se faire enlever.

Avec La maison du mystère (du 13/11/44 au 03/03/45), Mickey hérite de la maison de son grand-oncle. Cependant, une fois sur place, les phénomènes surnaturels se multiplient…

Dans Billy Mouse (du 05/03/45 au 23/02/46), Mickey apprend la disparition de sa cousine Carrie. Inquiet, il décide de se rendre dans son ranch qui est désormais occupé par des malfrats qui font un trafic de bétail… Toujours, sans nouvelles de Carrie, la souris enquête…

Dans les Divers récits courts qui suivent (du 25/02/46 au 27/07/46), on revient à des intrigues bien plus simples, souvent plus ancrées dans le quotidien. Par exemple, Mickey doit apprendre à cohabiter avec son grand-père excentrique… Ou encore, il doit calmer les humeurs de Minnie jalouse parce qu’il fréquente la belle Ingrid…

L’ensemble est assez hétérogène, tout n’est pas forcément passionnant, il faut le reconnaître, mais de cette incroyable variété, l’essence de ce héros universel prend toute sa saveur, tout son charme !

Le monde de demain

Le monde de demain
© Glénat, 2022

Un bijou éditorial

Directement traduite des magnifiques volumes de Fantagraphics, cette collection ne se contente pas de simplement compiler tous les strips dans l’ordre chronologique, elle bénéficie d’un contenu rédactionnel d'exception. Les textes introductifs de Thomas Andrae, de Giorgio Cavazzano insistent sur les structures des récits proposés, sur les sources, sur l’importance de cette période et le style Gottfredson. Ils reviennent sur sa façon de se réapproprier différents genres relativement cloisonnés, tout en abordant des thèmes assez forts. En fin de volume, l’accent est mis sur les collaborateurs du maître, tant pour les scénarios qu’en l'assistant sur les dessins !

Si aujourd’hui, ces strips continuent de s’adresser à un public de niche, il apparaît de plus en plus important de perpétuer cette mémoire, cette Histoire. Et ces Mickey Mouse de Floyd Gottfredson sont plus que jamais l’un des sommets du genre !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants