ZOO

Mister Mammoth - T1 (Mars 2022)

couverture de l'album

Série : Mister MammothTome : 1/1Éditeur : Futuropolis

Scénario : Matt Kindt, Jean-Denis PendanxDessin : Jean-Denis PendanxTraducteur : Sidonie Van Der Dries

Genres : Aventure, Polar / Thriller

Public : À partir de 16 ans

Prix : 13.90€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

Un mammouth un peu pâle

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

4.0

Matt Kindt et Jean-Denis Pendanx livrent ici un polar sombre. Mais le duo de choc peine à emporter le lecteur dans une enquête pourtant bien ficelée.

Comme son nom l’indique, Mister Mammoth est une force de la nature, le genre à transporter des blocs de pierre sur son dos pour construire de ses mains une tour en haut d’une colline. Mais le géant, qui dépasse de trois têtes le commun des mortels, a aussi un cerveau. Et quel cerveau ! Il est tout simplement le meilleur détective privé du monde. Aucune enquête, aucun mystère, ne lui résiste. Le tout en douceur. On n’a jamais vu Mister Mammoth, malgré sa corpulence, utiliser la force pour arracher des informations ou même se défendre.

Mister Mammoth t.1

Mister Mammoth t.1 © Futuropolis, 2022

Orphelin depuis sa plus tendre jeunesse, il est une énigme vivante attendant ses clients dans son bureau un peu miteux. Le 30 juin 1970, la visite de William Carona va changer sa vie. Ce scientifique qui a fait fortune dans l’industrie pharmaceutique subit le chantage d’un certain Mr X, qui assure avoir des informations susceptibles de nuire à sa réputation. Mister Mammoth accepte l’affaire.

Une atmosphère bien mise en valeur

Matt Kindt est le spécialiste des intrigues à clés. Avec Mister Mammoth, il s’en donne à cœur joie. Beaucoup de questions et de zones d’ombre parsèment ce premier volume d’un diptyque. Trop peut-être. Qui n’auront pas toutes leurs réponses dans le second album. Après avoir lu cette suite (à paraître), on peut d’ailleurs se demander pourquoi le récit de moins de 90 planches n’a pas été édité en un seul tome. L’ensemble aurait été plus cohérent.

Pour autant, l’atmosphère un peu poisseuse des classiques du roman noir est fort bien rendue. Le dessin et les couleurs de Jean-Denis Pendanx rehaussent d’ailleurs brillamment cette ambiance. Mais au final, si l’intrigue est bien ficelée, le manque d’informations sur les principaux protagonistes empêche de se laisser emporter par l’histoire. Une série d’enquêtes en un tome aurait sans doute été plus appropriée pour dévoiler au compte-goutte la face cachée des personnages.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants