ZOO

Murena - T9 : Les Epines

Partagez et donnez votre avis

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

5 Critiques Presse

note de la critique

Rome n'est plus que cendres sur lesquelles Néron rêve de reconstruire une cité à sa démesure. Mais avant de s'atteler à cette tâche, le démiurge doit apaiser la colère de son peuple et lui offrir un coupable.

note de la critique

Pour reconstruire Rome « en toute sérénité », il faut trouver les responsables ou les boucs émissaires de l’incendie qui l’a ravagé. Juifs ? Chrétiens ? Et pourquoi pas Murena? Un dessin sublime au service de l’Histoire et de la pédagogie.

note de la critique

L'incendie de Rome s'est éteint mais la colère de ses habitants brûle plus que jamais et réclame le sang des chrétiens. Les cendres de la ville éternelle deviennent le terreau du christianisme dans la suite des aventures de Murena. Le génie scénaristique de Jean Dufaux et le perfectionnisme graphique de Philippe Delaby font de ce péplum une oeuvre incontournable.

note de la critique

Un nouveau tome de Murena, série historique de référence narrant l’histoire de Rome et de ses figures historiques, est toujours attendu avec impatience. Sur un fond historique important et très documenté, les scénaristes rajoutent les aventures d’un homme torturé par le destin et qui a du mal à se positionner, Lucius Murena. Ce tome démarre après l’incendie de Rome alors que l’entourage de l’empereur cherche un bouc émissaire pour offrir à la vindicte populaire. Ce sont les juifs et les chrétiens (que l’on ne nomme pas encore ainsi) qui seront les victimes [...]

note de la critique

Murena T9, des épines de haine et de passion

Le temps passe vite. C’est en 1997 que sort le premier tome de Murena, La pourpre et l’or. Jean Dufaux et Philippe Delaby avait donné jour à une série dont le succès ne s’est jamais démenti, au contraire, dans laquelle, hormis les personnages, la ville de Rome sous Néron est le véritable héros.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

Une bande annonce très originale de la part des éditions Dargaud. Well done !

Posté le 20/08/2013 à 23h43

note de la critique de SuperMax

Si vous avez vibré au souffle des péplums dans votre enfance mais que vous vous êtes lassés du genre à cause de son manque de rigueur historique, la saga de Delaby et Dufaux va vous y redonner goût! le dessin est somptueux, riche, détaillé: on y sent la chaleur du feu, la douceur des épidermes, le lisse des marbres... le contexte historique est recherché, documenté, fouillé...

C'est au travers du parcours de Lucius Murena; ami d'enfance de Néron, que les auteurs nous raconte le règne du premier empereur à avoir persécuté les Chrétiens: l'assassinat de Claude, l'ambition démesurée d'Agripinne et l'influence de "la meilleure des mères", le matricide inévitable,l'incendie de Rome, la folie et la paranoïa qui gagne l'Empereur ... un Empereur qui pourtant n'aurait pas été aussi mauvais que ça... une belle leçon d'Histoire mais surtout une bonne histoire!!

Posté le 23/07/2013 à 23h28