ZOO

Murena - T9 : Les Epines (Novembre 2013)

couverture de l'album Les Epines

Série : MurenaTome : 9/10Éditeur : Dargaud

Scénario : Jean DufauxDessin : Philippe DelabyColoriste : Sébastien Gérard

Genres : Aventure, Historique

Public : Tout public

Prix : 13.99€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

L'incendie de Rome s'est éteint mais la colère de ses habitants brûle plus que jamais et réclame le sang des chrétiens. Les cendres de la ville éternelle deviennent le terreau du christianisme dans la suite des aventures de Murena. Le génie scénaristique de Jean Dufaux et le perfectionnisme graphique de Philippe Delaby font de ce péplum une œuvre incontournable.

Après avoir clôt le cycle de l'accession au trône de Néron, Jean Dufaux a intelligemment pris un nouvel élan pour narrer le règne de ce mythique mégalomane. Mêlant véracité historique, spéculation théologique et pure fiction romanesque, il nous offre un péplum aux multiples facettes.

Ce neuvième tome aborde autant le climat réel qui a pu régner sur Rome suite au grand incendie de Juillet 64 que les spéculations autour de la vie et du martyre de Pierre. Le destin des deux gladiateurs Massam et Balba approche autant de sa tragique fin que celui des chrétiens. Les sénateurs, eux, rient en orgie pour masquer l'odeur du brasier et Lucius Murena se console dans les plaisirs charnels.

Par leurs choix narratifs et figuratifs, Jean Dufaux et Philippe Delaby évitent le piège de la leçon d'histoire grandiloquente et dépoussièrent l'image de la Rome antique en bande dessinée comme a pu le faire la série Rome sur petit écran.

Si le diable est dans les détails, Philippe Delaby a gagné son ticket pour le paradis des artistes. Il pousse le détail graphique jusqu'au perfectionnisme presque maladif. L'énergie et la beauté de son dessin emportent totalement le lecteur d'un bout à l'autre de cet album, le laissant impatient de dévorer la suite.

Rares sont les bandes dessinées qui peuvent prétendre instruire et divertir en même temps et sans la moindre prétention. Murena est de celles-là, ayant acquis depuis longtemps sa place au Panthéon des œuvres incontournables. Ad perpetuam rei gloriam !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants