ZOO

Murena - T4 : Ceux qui vont mourir (Septembre 2002)

couverture de l'album Ceux qui vont mourir

Série : MurenaTome : 4/10Éditeur : Dargaud

Scénario : Jean DufauxDessin : Philippe DelabyColoriste : Dina Kathelyn

Genres : Historique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 11.99€

ma collection
ma wishlist
série

Le résumé de l'album

Rome, an 58. L'ombre des crucifiés s'étend sur l'empire tandis que tout Rome bruisse de rumeurs. Néron, le nouvel empereur aurait fait empoisonner son demi-frère, Britannicus. Agrippine, pour rentrer en faveur auprès de son fils serait prête à lui ouvrir sa couche. Néron n'aurait de pensées que pour Acté, la belle prostituée qu'il a arrachée à Pallas l'affranchi. Au palais justement, Néron charge Acté d'annoncer à Murena qu'il est pardonné et que rien ne s'oppose à son retour à Rome. Murena ne demande que ça, mais exige de son souverain la tête de Draxus, l'assassin de sa mère. Draxus qui a commis ce meurtre à la demande d'Agrippine...

Néron imagine alors un plan machiavélique qui doit aboutir à la mort d'Agrippine. Il propose à sa mère de faire combattre Draxus contre un gladiateur choisi par Murena. Si Draxus gagne, la garde prétorienne qui veille jour et nuit sur la mère de l'empereur sera doublée. Si Draxus perd, la garde prétorienne sera supprimée. " La meilleure des mères " sent un piège implacable se refermer sur elle.

Fidèle aux récits des plus grands historiens (seul le personnage de Murena est fictif), cette saga qui fait revivre l'évolution - moins manichéenne qu'on le croit souvent - du règne de Néron accumule les lauriers. " Une leçon d'histoire à la mesure de la folie humaine." (Le Monde) " Murena est la meilleure fresque historique qu'il m'ait été donné de découvrir. " (Michael Green, professeur d'histoire romaine au King's College d'Oxford, conseiller historique sur le film Gladiator,) " Si j'enseignais dans le secondaire, je présenterais certainement Murena à mes élèves. " (Jean-Paul Thuillier, professeur et directeur du Département des Sciences de l'Antiquité à l'Ecole Normale Supérieure de Paris).

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de L'historien

Suite de cet excellent péplum, celui de l'histoire de Néron, de sa folie, de ses crimes, de ses perversions.
Ce très bon 4ème tome retrace l'un des épisodes cruciaux de la descente aux enfers de Néron, l'assassinat de sa mère Agrippine, redoutable rivale politique.

Une belle leçon d'histoire, transcendée par le graphisme époustouflant de, feu, Delaby.

Posté le 31/08/2016 à 10h40