ZOO

Nabuchodinosaure - T3 : Du rififi chez les sauriens (Avril 1993)

couverture de l'album Du rififi chez les sauriens

Série : NabuchodinosaureTome : 3/14Éditeur : Dargaud

Scénario : HerléDessin : Roger WidenlocherColoriste : Jean-Jacques Chagnaud, Yves Chagnaud

Genres : Humour

Public : Tout public

ma collection
ma wishlist
série

Le résumé de l'album

Nab doit être salement fier : il a récolté l'Alph'art Jeunesse d'Angoulême 1990. Pour une bestiole qui remonte à 70 millions d'années (ou 300 millions ou 5 milliards), c'est une réussite. Et puis ça doit la consoler de vivre au milieu d'un tas de mochetés puantes et de crétins notoires. Tandis que lui, il est intelligent. Il vient de découvrir à quoi servent les arcs-en-ciel : avec un bon élastique, ça fait un lance-pierres correct pour réexpédier les comètes chutées par erreur. Par ailleurs, c'est en cherchant à résoudre la quadrature du cercle qu'il invente le triangle. Pourtant, bizarrement, cette intelligence ne l'aide en rien quand il s'agit de se faire estourbir, ratatiner, réduire en purée. Par exemple, prenez cet épisode qui nous est livré en VO (idiome apeupréhistorique en l'occurrence), suite à une grève des traducteurs. On ne comprend rien, sauf un détail : il se fait encore aplatir par un gros teigneux. Et puis, il suffit qu'un bébé mammouth laineux perde sa "défense de lait" (trente kilos au bas mots) pour qu'il se trouve dessous. (A propos, savez-vous que les mammouths laineux butinent au printemps, dans un posture que Nab trouve ridicule ?) Il invente aussi la bande dessinée, dans le but de se faire du pognon, tout plein de pognon, un max de pognon. Et là, il faut bien admettre que son intelligence ne va pas sans une certaine naïveté.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants