ZOO

Nabuchodinosaure - T11 : Bienvenue dans l'ère aglaglacière (Mai 2002)

couverture de l'album Bienvenue dans l'ère aglaglacière

Série : NabuchodinosaureTome : 11/14Éditeur : Dargaud

Scénario : HerléDessin : Roger WidenlocherColoriste : Yves Chagnaud, Jean-Jacques Chagnaud

Genres : Humour

Public : Tout public

Prix : 10.60€

ma collection
ma wishlist
série

Le résumé de l'album

Petite devinette : pourquoi les dinosaures sont-ils toujours bronzés impeccables ? (mais si, mais si !) Facile ! Parce qu'on les représente toujours hantant des bleds paradisiaques, pleins de fougères hautes de cinq étages, de plages immenses sans un seul vendeur de cacahuètes, le tout sur fond de volcans éructant comme dans les films de Cécile B. de Mille. Et pourtant ! Vu le nombre d'ères glaciaires qu'a connu notre belle planète, les dinos ont dû comme tout le monde, à un moment donné, se souffler dans les pattes et se battre les flancs pour tenter de se réchauffer. Quelles furent les conséquences de ce changement climatique pour les chères bestioles ? Quelles nouvelles inventions découlèrent de cette épreuve infligée à une population qui, n'ayant pas encore inventé l'aiguille, n'avait même pas la ressource de se tricoter une bonne écharpe de pure laine ? Bonnes questions. Herlé et Widenlocher, les chercheurs bien connus qui dissèquent depuis onze albums les tribulations apeupréhistoriques de Nabuchodinosaure (Nab pour les dames), se sont enfin penchés sur le douloureux problème. Partis donc du principe que le fond de l'ère est frais, et même glacial, nos célèbres chercheurs en déduisent que le gel des cellules grises a eu pour étonnante conséquence la découverte du jeu d'échec (incroyable, non ?), qu'un froid super glagla ne fut pas sans conséquences sur les rencards amoureux et que l'abominable singe des neiges a eu des idées de jeux de baballe aussi sottes que grenues. Mais que les lecteurs un peu frileux se rassurent. Ils pourront s'échauffer en dégustant d'abord quelques histoires se déroulant sous le beau soleil habituel de la série.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants