ZOO

New Cherbourg Stories - T2 : Le Silence des Grondins (Octobre 2020)

couverture de l'album Le Silence des Grondins

Série : New Cherbourg StoriesTome : 2/2Éditeur : Casterman

Scénario : Pierre Gabus, Romuald Reutimann

Genres : Polar / Thriller

Prix : 14.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

On se souvient encore du premier volume de New Cherbourg Stories qui nous entraînait dans une vision fantasmée de la ville, à la rencontre d’êtres étranges qui vivaient sous l’eau, au large! Pierre Gabus et Romuald Reutimann poursuivent donc leur récit en s’intéressant, cette fois, à un mystérieux cristal qui aurait des propriétés plutôt étranges!


L’histoire commence sous l’eau, avec deux Grondins, ces créatures marines et humanoïdes que l’on a rencontré dans le précédent album, qui surveillent leurs œufs, près d’une épave. Soudain, un filet de pêche vient semer la panique. Ils découvrent qu’il vaut mieux rester prudent et s’éloigner des côtes! Cette décision va néanmoins inquiéter leurs amis du contre-espionnage qui s’interrogent sur leur soudain silence. De leur côté, Juliette et le savant Anton mettent la main sur une roche qui les interpelle, surtout lorsqu’elle commence à émettre de la lumière…!

Tout en restant dans la continuité de l'histoire développée jusque-là, Pierre Gabus glisse quelques éléments nouveaux qu’il place tout de suite au centre de l'intrigue. Comme cette sémillante et très attachante madame Camille qui ajoute une petite touche locale assez savoureuse, au milieu de cette histoire d'espionnage et de créatures marines plus tendue. Nous assistons aussi aux premiers essais des RG, d'immenses robots destinés à l’exploration marine ou pour des travaux d'extraction !

Ils parlent déjà de "risque", ça devrait lui mettre la puce à l'oreille...


Même si l’on peut avoir le sentiment qu’il y a moins d’action, les auteurs n’en oublient pas pour autant l'aspect purement fantastique de la série en développant le cadre et les avancées technologiques! Au détriment, peut-être, de la ville elle-même qui est alors reléguée au simple statut de décor que l’on aperçoit du coin de l’œil !
Pierre Gabus tisse une toile très habilement entremêlée, qui nous entraîne dans une succession de fils narratifs tous liés les uns aux autres. Qu’il s’agisse de suivre Juliette dans ses aventures marines, en convalescence ou au sein des services secrets, aux côtés des frères Glacère. Ou bien d’Anton Lucas dans ses recherches auprès des Grondins! Nous sommes captivés par cette intrigue assez dense.

Pour sa part, Romuald Reutimann livre des planches très vivantes, tout en continuant de réinterpréter le paysage Cherbourgeois! Du très beau travail, avec un côté délicieusement désuet, tout en restant extrêmement moderne dans son storytelling et les détails SF qu’il glisse deçi delà, au gré d’une façade de magasin, d’un engin ou d’un instrument!

S’il vous arrive de vous arrêter en gare de New Cherbourg, je vous encourage à profiter de votre séjour !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants