ZOO

Orphelins - T3 : Le Revenant (Janvier 2016)

couverture de l'album Le Revenant

Série : OrphelinsTome : 3/6Éditeur : Glénat Comics

Scénario : Emiliano Mammucari, Roberto RecchioniDessin : Emiliano Mammucari, Roberto Recchioni

Collection : Comics

Genres : Science-Fiction

Public : À partir de 12 ans

Prix : 14.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

3.5

La suite d’Orphelins apporte décidément de plus en plus de surprises et gagne en épaisseur. Les personnages, qui étaient jusqu’alors enfoncés dans des stéréotypes, commencent à prendre de vraies personnalités et le scénario sort lui aussi de ses gonds pour une série qu’on apprécie de plus en plus.

Pour les armées humaines envoyées venger la Terre, l’heure de la victoire est venue. Mais pour l’escouade d’élite des Orphelins les doutes affluent et plus rien n’est sûr. Raul, commence à se questionner sur cette planète et ses étranges habitants qu’ils viennent de détruire. Et pour couronner le tout, Rey, que l’on croyait mort, a en fait été mis à part et transformé en monstre. Aux ordres du professeur Juric, il est renvoyé sur la planète pour chercher le corps de Ringo. Ce dernier est supposé mort mais, bien vivant et déterminé à se venger, il découvre que tout est faux, la planète, les extraterrestres et la guerre !

Orphelins T.3

Emilio Mammucari soutient sans problème le calendrier serré de cette série et offre au lecteur de fort belles planches. Malgré le nombre imposant de personnages, tous ont une personnalité graphique forte. Si le détail n’est pas le sujet principal de cette bande dessinée, le dessinateur se rattrape sur un très beau rendu du mouvement et des planches dynamiques.

Le scénario de Roberto Recchioni, qui paraissait décousu, s’avère être beaucoup plus construit au fur et à mesure que l’on évolue dans les tomes. Si le professeur Jurik s’annonce d’emblée comme un personnage peu fréquentable, les autres protagonistes de cette série changent constamment de rôle et s’avère finalement être très « humains ». Un très bon point pour une BD qui pouvait être taxée de manichéisme.

Orphelins T.3

Le rythme accéléré de cette série, mélangeant le passé et le présent sans perdre le lecteur, est une vraie réussite. On attend donc la suite avec impatience !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants