ZOO

Petit Poilu - T19 : Le prince des oiseaux (Septembre 2016)

couverture de l'album Le prince des oiseaux

Série : Petit PoiluTome : 19/24Éditeur : Dupuis

Scénario : Céline FraipontDessin : Pierre BaillyColoriste : Pierre Bailly, Céline Fraipont

Collection : Puceron

Genres : Aventure, Humour

Public : Tout public

Prix : 9.50€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Petit Poilu, petite bestiole attachante, fait son retour dans ce dix-neuvième tome de la série. Une histoire sans parole très efficace, soutenue par un dessin drôle et très coloré : il n’en fallait pas plus pour remettre de la BD entre les mains des plus jeunes lecteurs...

Comme dans chacune de ses histoires, Petit Poilu quitte sa maman et sa maison pour partir à l’aventure. Dans ce nouvel album, on retrouve ce super-héros des plus jeunes en compagnie d’oiseaux multicolores. Mais très vite, il se rend compte que le méchant Topor, un sale volatile, empêche de vivre le Prince des oiseaux.

L’avantage avec cette série, c’est qu’on est très rarement déçu. Dans cette nouvelle histoire du petit animal velu auquel les enfants aiment bien s’identifier, il y a de nouveau un bon fond, une pensée apaisée : Petit Poilu va réussir à aider le Prince des oiseaux à sortir de la prison physique et mentale dans laquelle l’enferme l’affreux Topor.

Graphiquement, pourquoi changer la composition d’une équipe qui gagne ? Le secret de cette bande dessinée ? Un dessin imagé, une volée de couleurs et des expressions toujours un peu forcées pour mieux proposer au jeune lecteur d’appréhender les sentiments et les émotions de Petit Poilu. Simple, efficace et agréable à lire.

Y a d’la vie et d’la joie dans chaque histoire de Petit Poilu. Cette nouvelle aventure dans la cage du Prince des oiseaux ne déroge pas à la règle. Le principe de cette série : une histoire sans parole que l’enfant peut s’approprier seul dès le plus jeune âge. En fin d’album, un temps de lecture avec les parents avec la synthèse de l’histoire et ce qu’il faut en retenir. Le tout dans une ambiance enfantine et colorée.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants