ZOO

Pico Bogue - T11 : L'Heure est grave (Avril 2019)

couverture de l'album L'Heure est grave

Série : Pico BogueTome : 11/11Éditeur : Dargaud

Scénario : Dominique RoquesDessin : Alexis DormalColoriste : Alexis Dormal

Genres : Humour

Public : Tout public

Prix : 12.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Pico Bogue, le petit garçon à l’esprit ouvert et à la langue bien pendue, n’en finit plus de nous étourdir de ses espiègleries. Dans ce onzième volume, il redouble d’énergie et d’arguments face au monde des adultes qu’il contrecarre et met en boîte avec délice. Le dessin est à l’image des histoires : impertinent et poétique.

Pico Bogue et sa petite sœur Ana Ana sont des philosophes, des poètes hauts comme trois pommes. Ils rivalisent d’imagination pour montrer aux adultes à quel point leur monde est parfois ridicule. Avec sa grosse tignasse rousse, ce petit héros du quotidien entraîne ses lecteurs dans des récits de plus en plus recherchés.

De la parité au harcèlement, des réflexions sociétales aux analyses du quotidien, ce petit garçon empli de ressources ne semble jamais s’arrêter de réfléchir. La trêve ne dure que le temps d’un gros câlin à sa maman. Car Pico Bogue reste un enfant, avec une tête bien pleine et un cœur bien achalandé. Onze tomes et ce môme n’a toujours pas pris une ride. Mieux : sa sœur est de plus en plus drôle.

« L’heure est grave » annonce d’emblée ce onzième opus. Pico Bogue, ce sont de petites histoires. Robustes d’esprit, ficelées de bon sens, elles sont racontées par Dominique Roques et sublimées par le coup de crayon poétique et profond de son fils, Alexis Dormal. La capacité à rendre un personnage familier relève de la fascination. Pico Bogue, c’est le fils du voisin qui nous amuse et qu’on aime bien.

Le secret de Pico Bogue semble résider dans l’alliance entre une narration de haut vol et un dessin d’une grande liberté. C’est beau, c’est bon, ça nous parle à tous de notre quotidien et de notre position face aux enfants, et vice et versa. Pico Bogue, c’est doux comme un marron d’automne grillé qui fond dans la bouche.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants