ZOO

Poussin bleu - T2 : Chacun pour son dieu !

couverture de l'album Chacun pour son dieu !

Série : Poussin bleuTome : 2/2Éditeur : Audie

Scénario : Monsieur Le ChienColoriste : Monsieur Le Chien

Collection : Fluide Glacial

Genres : Aventure, Humour

Public : Tout public

Prix : 14.90€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

0.0

Dessin

0.0

Comment un piaf déjanté perdu dans un monde moyenâgeux absurde peut-il prétendre désigner le dieu qui succèdera au très prolifique roi-des-dieux ? Personne ne le sait, à part peut-être Monsieur le Chien qui tente de nous le raconter en image et en calembours. Accrochez-vous, c’est du lourd !

Sa première quête validée, l’improbable Poussin Bleu doit désormais se rendre dans l’arène de Zoloth pour y affronter jusqu’à la mort (« Mais c’est très dangereux, la mort ! ») tous les autres champions désignés. Violence extrême, lait psychotrope et barre choco sont au rendez-vous, l’apothéose de cette aventure épique-nawak peut commencer…

Pure tradition Fluide Glacial

Pour ce deuxième épisode de Poussin Bleu, Monsieur Le Chien s’associe de nouveau avec Sagace avec laquelle il avait osé en 2017 le très étonnant Une vie d’échangiste paru chez Carabas. Le seul point commun entre leurs deux ouvrages, c’est incontestablement l’humour décalé, tant enivrant que poisseux, qu’ils nous servent dans la plus pure tradition des publications Fluide Glacial à la frontière d’un Gotlib et d’un Edika.

Sans performance graphique ni la moindre prétention scénaristique (soyons clair, c’est le bordel !), cette bruyante saga simili-heroic-fantasy s’impose par la richesse de son univers saugrenu, de ses personnages assommants mais si drôles et par la précision incisive de ses dialogues. Ne nous le cachons pas, avec un rythme aussi intense et un découpage aussi chaotique, un tel album est épuisant à lire mais au final, c’est tellement bon qu’on en voudrait encore.

Article publié dans le magazine Zoo n°71 Mai - Juin 2019

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants