ZOO

Professeur Bell - T1 : Le mexicain à deux têtes (Février 1999)

couverture de l'album Le mexicain à deux têtes

Série : Professeur BellTome : 1/5Éditeur : Delcourt

Scénario : Joann SfarDessin : Joann SfarColoriste : Brigitte Findakly

Collection : Machination

Genres : Fantastique

ma collection
ma wishlist
série
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

note de la critique de greatheavy

Cette série est une révélation. Sfar exploite ici une idée géniale => Utiliser un personnage méconnu, Pr. Joseph Bell, inspiration véritable pour le Sherlock Holmes de Sir A. Conan Doyle, et l'entrainer dans un monde que Doyle n'a pas voulu ouvrir a Holmes... Le monde du paranormal et spirituel. Ce qui est encore plus incroyable, c'est que Doyle était un fervent spiritualiste... Donc tout ce context est extrèmement plausible, et Sfar nous entraine ici dans des aventures mystiques, dans un univers proche de Cthulu, avec un heros qui a la juste noirceur et le juste cynisme auquel Holmes nous a habitué.
Ce premier album confronte Bell a un personnage obscure, directeur d'hopital psychatrique, dans lequel les patientes ont un dessein sinistre. Cet homme approche Bell pour lui demander une aide médicale que Bell lui refuse d'abord, ce qu'il va payer cher. Puis, réalisant les enjeux, il va lui imposer la procédure, interrompant ainsi une spirale morbide infernale. Au cours de cette aventure nous allons découvrir Eliphas, le fantome improbable, et l'inspecteur Mazok, tous deux personnages récurrents des aventures de Bell. Album génial, d'une série passionante.

Posté le 18/04/2017 à 09h45

Cette série est une révélation. Sfar exploite ici une idée géniale => Utiliser un personnage méconnu, Pr. Joseph Bell, inspiration véritable pour le Sherlock Holmes de Sir A. Conan Doyle, et l'entrainer dans un monde que Doyle n'a pas voulu ouvrir a Holmes... Le monde du paranormal et spirituel. Ce qui est encore plus incroyable, c'est que Doyle était un fervent spiritualiste... Donc tout ce context est extrèmement plausible, et Sfar nous entraine ici dans des aventures mystiques, dans un univers proche de Cthulu, avec un heros qui a la juste noirceur et le juste cynisme auquel Holmes nous a habitué.
Ce premier album confronte Bell a un personnage obscure, directeur d'hopital psychatrique, dans lequel les patientes ont un dessein sinistre. Cet homme approche Bell pour lui demander une aide médicale que Bell lui refuse d'abord, ce qu'il va payer cher. Puis, réalisant les enjeux, il va lui imposer la procédure, interrompant ainsi une spirale morbide infernale. Au cours de cette aventure nous allons découvrir Eliphas, le fantome improbable, et l'inspecteur Mazok, tous deux personnages récurrents des aventures de Bell. Album génial, d'une série passionante.

Posté le 17/04/2017 à 00h55