ZOO

Radcliff Tome - T1 : Route des nuages (Août 2021)

couverture de l'album Route des nuages

Série : Radcliff TomeTome : 1/1Éditeur : Hachette

Scénario : Laurent Gnoni, Rodolphe

Collection : Robinson

Genres : Historique

Prix : 14.99€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.5

Entre récit historique et conte fantastique, Radcliff nous entraîne dans l’Angleterre des années 1800, et nous amène à nous attacher aux périples d’un jeune homme dont la quête d’identité risque de lui coûter des plumes, voire la vie...

La première planche pose efficacement le cadre et le personnage principal de l’histoire. Le début du XIXème siècle. Un village accroché au bord de l’océan. Une vie que l’on devine rude. Un jeune héros, Buddy, qui vit avec sa vieille tante Bischop. Mais est-elle vraiment sa tante ? Car Buddy n’est pas enregistré dans les registres de la paroisse.

Bischop est un peu herboriste, un peu sorcière. Les villageois se méfient d’elle. Peut-être se devine-t-elle un avenir funeste, aussi elle révèle à Buddy dans une vision quelques clés liées au destin du jeune homme. Les événements le contraignent à quitter son village pour gagner Londres afin d’affronter la vérité sur ses origines, avec pour seul indice une bague que lui a laissé Bischop. En chemin, il va rencontrer d’honnêtes gens pas toujours accueillants mais également de sympathiques crapules qui l’aident à s’en sortir. On n’est pas très loin de l’univers de Dickens.


Mais Buddy affronte aussi le danger. D’autant plus qu’en parallèle, on en apprend un peu plus sur la menace qui pèse sur lui, liée à ses origines et à des événements qui ont eu lieu une quinzaine d’années plus tôt. Et là, le récit flirte avec le fantastique. Qui est réellement Mycroft, mystérieux ennemi sur qui le temps semble ne pas avoir prise ?

Rodolphe signe avec Radcliff un récit classique mais plaisant, dans lequel les protagonistes sont bien campés et attachants, du moins pour ceux qui le méritent. Le scénariste tisse sa toile à l’intersection de la BD historique et de la BD fantastique, et le dosage est juste. Laurent Gnoni démontre une certaine aisance à créer des ambiances par un dessin ne manquant pas de personnalité et par une mise en couleur contribuant nettement aux ambiances.


La suite et la fin de ce récit seront à découvrir dans le tome 2. Quelle sera la part de surprise ? On croit deviner certains ressorts, mais nous sommes peut-être menés en bateau...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants