ZOO

Ramdam : Satchmo (Octobre 2021)

couverture de l'album Satchmo

Série : RamdamÉditeur : Jungle

Scénario : Leo HeitzDessin : Leo Heitz

Collection : RamDam

Prix : 19.95€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Nous pourrions espérer voir la biographie du grand trompettiste de Jazz. Que nenni !

Cependant le contexte est « historique » : les années 1920, les États-Unis, le racisme, la ghettoïsation d’un peuple et d’une culture métissée. L’auteur créa une situation de base : l’époque, le milieu, le jeune passionné de musique et son dévouement vis-à-vis de sa mère. Par la suite, étudiant la vie du jeune Louis Armstrong, il constata que la véritable mère de celui-ci avait effectivement pratiqué « la retape » et que l’enfant prenait soin d’elle lorsqu’elle était malade. Étonnante réalité embrassant la fiction.


Satchmo met en lumière un milieu social défavorisé

Satchmo met en lumière un milieu social défavorisé
© Steinkis, éditions 2021

Heitz a bâti ce récit comme une pyramide. Aléas familiaux, contexte social (pauvreté, amitiés, clubs, proxénétisme et délinquance) et l’indispensable évolution du personnage principal, Satchmo, jeune musicien, protecteur de sa mère affligeante, vont constituer les arrêtes convergentes d’une tragédie qui s’annonce.

Rats et souris incarnent les personnages

Le travail de la couleur : le choix du brun sur la quasi totalité des pages. Rares apparitions du rouge… Tout cela contribue à l’atmosphère oppressante, continuelle, s’imposant aux relégués du monde. Un monde de parias.

Et la musique pour échappatoire

Satchmo grandit avec une mère dépendante à l’alcool qui exerce une activité de service public, non reconnue comme telle, pratiquée dans de misérables conditions d’accueil. D’où la fréquente mise à la porte du rejeton qui doit patienter, s’occuper, lorsqu’un client débarque …

Son intérêt pour la musique rythmée produite par King Joe, vedette suprême à la Nouvelle -Orléans, et la bienveillance chaleureuse de celui-ci à son égard vont orienter sa vocation. Doté d’une capacité remarquable à captiver une audience avec sa voix et sa présence théâtrale, Satchmo va bientôt jouer du cornet à pistons, offert le jour de ses treize ans par King Joe.

Satchmo trouve un échappatoire dans la musique

Satchmo trouve un échappatoire dans la musique
© Steinkis, éditions 2021

Le destin de sa mère, la violence omniprésente et un séjour dans un centre de redressement où, par chance, son apprentissage musical sera intensifié, seront alors les composantes basiques de la vie qu’il va mener.

Les relations avec Joe n’en seront pas indemnes. Si le succès public arrive, le lien d’amour filial prime sur le reste, devenant toxique.

Un livre dur. Fort bien mené. Rythmé, les scènes et les interactions entre les protagonistes s’enchaînent sans que la représentation animalière ne soit un handicap.

Sans aucun doute, une réussite dans le registre tragique.

Pour aller plus loin

Ramdam collection
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants