ZOO

Renaissance - T1 : Les déracinés

couverture de l'album Les déracinés

Série : RenaissanceTome : 1/1Éditeur : Dargaud

Scénario : Fred Blanchard, Fred DuvalDessin : Emem

Genres : Aventure

Public : À partir de 12 ans

Prix : 14.00€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO Le Mag

Note ZOO Le Mag 4.0

Scénario

0.0

Dessin

0.0

En science-fiction, la plupart des auteurs dresse un tableau inquiétant des périls à venir. Avec Renaissance, Duval, Blanchard et Emem proposent de prendre à contre-pied ces habitudes.

Dans leur ambitieuse nouvelle trilogie de science-fiction, le postulat de départ est inquiétant mais l’optimisme ou du moins l’espoir pointent rapidement le bout de leur nez. En 2084, c’est le chaos général : une épidémie mondiale, des problèmes nucléaires et des catastrophes climatiques. Des extraterrestres de la planète Xänär, dotés d’une technologie largement supérieure à la nôtre, décident de nous faire profiter de leur aide. Pourquoi cette générosité ? Simplement parce qu’ils apprécient le potentiel de notre planète, notamment sur le plan artistique, même s’ils déplorent les limites de notre civilisation.

Colonisateurs ou sauveurs ?

Un couple d’extraterrestres fraîchement uni, le forestier Swänn et la docteure Sätie, est mobilisé pour cette mission humanitaire d’envergure. Ils débarquent donc sur Terre, malheureusement sur des continents différents. Swänn part à la rencontre d’Hélène, une parisienne qui semble posséder l’immunité à la maladie mortelle qui ravage la Terre. Pendant ce temps, aux États-Unis ravagés par la guerre civile, Liz rencontre Sätie.

Les humains réagissent avec effroi à ce qui ressemble à une invasion. L’avance technologique des extraterrestres s’accompagne d’un discours pacifiste et humanitaire bien rodé, mais leurs décontractants ressemblent à des drogues, sans compter les dommages collatéraux au cours des interventions d’envergure. D’où une certaine méfiance...

Si Fred Duval, remarqué sur Carmen Mc Callum, Travis et autres Jours J, officie généralement avec son ami Fred Blanchard chez Delcourt, ils ont tous deux choisi de proposer leur projet chez Dargaud, qui fournissait selon eux le meilleur accompagnement à leur nouvelle mouture. Si Fred Blanchard a fourni les designs des extraterrestres, des paysages éloignés et des vaisseaux, le dessinateur Emem les a ensuite réinterprétés avec son propre style.

Travaillant sur un story-board précis, il offre un dessin réaliste terriblement spectaculaire dans les séquences d’action qui se déroulent sur Terre ou les moments sur la planète Nâkän. Véritablement immergé dans ce qui pourrait ressembler à un blockbuster hollywoodien sur papier, le lecteur attend la suite de cette trilogie des questions plein la tête et vaisseaux extraterrestres plein les yeux.

Article publié dans le magazine Zoo n°68 Novembre - Décembre 2018

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de bmentzer

2084. Les pires scénarios se sont réalisés. La Terre se meurt et la Fédération des Intelligences Mammifères décide d'intervenir pacifiquement.... Superbe SF

Posté le 12/01/2019 à 14h18