ZOO

Roma - T5 : La Peur ou l'Illusion

couverture de l'album La Peur ou l'Illusion

Série : RomaTome : 5/5Éditeur : Glénat BD

Scénario : Éric Adam, Pierre Boisserie, Gilles Chaillet, Didier ConvardDessin : Régis Penet

Collection : Grafica

Genres : Aventure, Fantastique, Historique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 14.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Toujours sous le contrôle du Palladium, l’Empire romain devient chrétien sous le règne de Constantin Ier. Mais Ker, toujours prisonnière du Palladium, continue sa lutte pour faire chuter Rome. Cet affrontement larvé entre croyances se livre dans ce final haletant.

En ce début de IVe siècle, les familles Léo et Aquilia se détestent car elle n’ont plus la même religion. La première est chrétienne et la seconde attachée aux cultes romains entend bien appliquer les décrets anti-chrétiens. Ce qu’elle fera, ruinant la famille Léo avant en la chassant de chez elle.

Ce dernier tome de la série Roma plonge dans les dernières heures de la Rome polythéiste, au moment des édits de tolérance de Constantin, qui permettent aux chrétiens d’exercer leur foi. Au grand dam des tenants des autres religions, dont le patriarche Aquilia. Quant à la déesse Ker, elle compte bien profiter de cette atmosphère tendue, parfaitement restituée par le scénario, pour assouvir sa vengeance.

Mêlant fantastique et contexte historique, Roma se sert des tensions religieuses du IVe siècle pour parfaitement amener sa conclusion. Bons ou mauvais, tous les personnages sont de simples jouets pour les puissances supérieures... Et le tome toujours de la plume de quatre scénaristes se conclura sur un ordre nouveau, né sur les cendres de l’ancien...

Précis et fin, le dessin de Régis Penet nous transporte aussi aisément dans la Rome glorieuse et fastueuse des grandes places, cérémonies et palais tout comme dans la partie plus pauvre et plus discrète du peuple. Ses personnages parfaitement campés ne rompent pas esthétiquement avec ceux des tomes précédents, ils entraînent le lecteur avec eux dans leur combat.

Ce cinquième tome de Roma clôt avec brio une série efficace sur la Rome antique.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants