ZOO

Rubine - T14 : Sérial lover

couverture de l'album Sérial lover

Série : RubineTome : 14/15Éditeur : Editions du Tiroir

Scénario : Mythic, Bruno Di Sano, François WalthéryColoriste : Alain Audry, Stibane

Genres : Aventure, Polar / Thriller

Public : Tout public

Prix : 12.00€

  • ZOO
    note Zoo3.0

    Scénario

    3.0

    Dessin

    3.5
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis de l'album Sérial lover

Bourbonville, paroisse de Louisiane cernée de bayous, s'apprête à vivre l'événement mondain de l'année : le mariage de Eileen Lerouge avec Trevor Smith⦠un Yankee ! La soirée s'annonce festive sauf qu'à l'instant fatidique, le futur marié et e sa famille ont disparu et les pistes suivies par le shérif local ne font qu'épaissir le mystère. Le seul Trevor Smith trouvé est mort depuis des lustres. Les années passent lorsque Eileen découvre l'oncle de Trevor jouant dans une pub la télé. L'enquête de Rubine s'avérera épineuse surtout lors des rencontres avec les victimes du Serial Lover qui vont de la Latina explosive, aux griffes acérées, à la paranoïaque solitaire du Montana à la gâchette facile. Et c'est sans compter ceux qui ne veulent pas que Trevor réapparaisse un jour.


La critique ZOO sur l'album Sérial lover

Une aventure à l’occasion d’un mariage faisant penser aux séries policières d’autrefois. Sans autre prétention que de divertir, mais bien calibré. Le dessin agréable à l’œil de Di Sano illustre bien le scénario rondement mené de Mythic.

Rubine Killarney est une cousine de Natacha l’hôtesse de l’air. Pas seulement parce qu’il y a une certaine ressemblance physique entre les deux héroïnes (deux jeunes femmes pulpeuses), mais parce que François Walthéry, l’auteur de Natacha, a parrainé la création de Rubine, il y a déjà une bonne vingtaine d’années, dessinant même les premières planches avant de passer le relais à Dragan de Lazare. Ce dernier a laissé la main après 8 albums à Boyan, lequel a assuré deux histoires avant de céder la place à Bruno Di Sano qui assure le dessin depuis le tome 11. Le scénariste est en revanche le même depuis le début : Mythic.

Dans Serial Lover, la belle inspectrice devra faire preuve de tout son professionnalisme pour dénouer les fils enchevêtrés de l’intrigue. Le cadre est la Louisiane, où bien des années avant l’enquête, un mariage avait failli avoir lieu entre une riche héritière du Sud et un Yankee. Sauf que le futur marié avait disparu juste avant la cérémonie, ainsi que les rares membres de sa famille présents. Un événement fortuit met Rubine sur sa trace...

Rubine T.14 - Serial Lover

Rubine T.14 - Serial Lover
© Editions du tiroir, 2022

Cet album est dans la pure tradition de la BD franco-belge, voire belge tout court. Graphiquement, on est en univers connu avec Di Sano, avec un dessin plutôt en rondeur(s), agréable au regard. Di Sano a également dessiné la série Les Saintes Nitouches. Il aime visiblement représenter les jolies femmes, tendance pin-up. A noter que Stibane, autre vieux routier de la BD belge, assure les couleurs.

On a découvert le scénariste Mythic à la fin des années 70 dans le journal de Spirou avec Didier Conrad (deux aventures de Jason) et Grzegorz Rosinski (qui signait alors Rosek la série La croisière des Oubliés), avant qu’il reprenne bien des années plus tard le scénario de la série à succès Alpha.

Pour résumer, Serial Lover est un album agréable à lire pour passer un moment de détente. Sa prétention n’est pas autre, et c’est très bien ainsi.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants