ZOO

Silex and the City - T4 : Autorisation de découverte (Août 2013)

couverture de l'album Autorisation de découverte

Série : Silex and the CityTome : 4/8Éditeur : Dargaud

Scénario : JulDessin : JulColoriste : Jul

Genres : Humour

Public : À partir de 12 ans

Prix : 13.99€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

4.0

Dessin

3.0

En 40 000 ans avant J-C, la vie est suffisamment dure dans une vallée qui résiste à l’évolution sans que la maladie pointe le bout de son museau. Alors quand Mme Dotcom tombe malade, la famille doit rester unie. Emprunts, identité sexuelle, religion… Rien ne leur sera épargné dans cette parodie de notre société dont il fait bon rire.

Alors que toute la famille Dotcom semble persuadée que Web est enceinte, un autre drame arrive : Spam est atteinte du cancer du singe ! Darwin soit loué, une lithothérapie devrait guérir la patiente. Mais le traitement coûte cher. Toute la famille se serre les coudes afin de rassembler les fonds nécessaires.

Jul persiste et signe dans la satire sociale et politique. Pourquoi s’en priverait-il d’ailleurs ? Le sujet est maitrisé et judicieusement adapté aux questions d’actualité. De bons jeux de mots, un thème principal qui, pour une fois, n’est pas trop fouillis, bref de bons ingrédients pour un bon album. Cependant si tous les jeux de mots préhistoriques ont pu faire rire jusqu’à présent, une certaine lassitude se fait aujourd’hui sentir. Trop de calembours tue le calembour. [C'est le trop qui tue pas les calembours, donc c'est singulier...]

En bon professionnel de la parodie, Jul ne s’embarrasse pas de dessins anatomiques. Son style simple, expressif et direct remplit parfaitement sa fonction : illustrer les propos bien aiguisés du roi du calembour préhistorique. Mission réussie et sourire garanti.

Ce bon album est dans la continuité de la série, délicieusement subversive. A mettre entre tous les pouces préhenseurs !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de Picsou

Silex and the city, c'est la transposition de notre société à l'époque de la préhistoire, ce qui permet de parler de problème de notre société mais de façon décalée. Ainsi dans ce 4ème volet, la mère Dotcom souffre du cancer du singe, mais la famille va se serrer les coudes afin de financer l'opération. ils vont ainsi louer leur caverne qui va servir de décor à un film pornographique. Humour décalé, sympathique, mais à consommer avec modération... que ce soit sur cet album ou sur l'ensemble de la série.

Posté le 28/09/2013 à 23h52