ZOO

Sous les Arbres - T4 : Le premier printemps (Février 2022)

couverture de l'album Le premier printemps

Série : Sous les ArbresTome : 4/4Éditeur : Editions de la Gouttière

Scénario : DavDessin : Dav

Genres : Aventure, Humour

Public : De 3 à 15 ans

Prix : 10.70€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

Au fil des saisons

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Le dernier tome de Sous les arbres arrive, mettant en avant le printemps et fermant le cycle des saisons. On y retrouve la même poésie tout en douceur que dans les précédents qui font déjà de la série un incontournable de la littérature jeunesse.

Ah le printemps, l’arrivée des beaux jours, l’éclosion des fleurs et le renouveau de la nature ! Dans les bois, Sanglier est heureux de faire découvrir cette saison à son bébé. Malheureusement, la petite fille semble allergique aux pollens et rien ne lui donne envie de profiter du dehors. Entre découvertes et fatalité, quand rien ne va comme on le voudrait, il faut parfois se contenter de profiter des petits bonheurs qui
se présentent…

Sans trop en dire, ce tome 4 de Sous les arbres met donc cette fois en scène un sanglier jeune papa et son bébé. On y explore l’absence, la tristesse et la capacité à voir le renouveau et la vie qui est là. Une nouvelle tranche d’émotion, qui clôt en beauté le cycle !



Sous les arbres - Tome 4 : Le Premier Printemps

Sous les arbres - Tome 4 : Le Premier Printemps
© La Gouttière, éditions 2022


Viva la vida !


Après l’automne et l’entraide, l’hiver et l’amour, et l’été et la joie de vivre, on s’immerge avec émotion dans le printemps et la résilience. Dav, en créant ces petits albums aux histoires anthropomorphiques simples et touchantes suivant le fil des saisons, réussit à placer Sous les arbres au top des meilleures séries jeunesse de ces dernières années.

Avec peu de texte et accessibles dès 5 ans, ces ouvrages aux fabuleux dessins séduisent les petits comme les grands. Le graphisme, défini entre « Disney et Michel Plessix », saisit par sa beauté et son dynamisme et nous balade entre rires et larmes. Car c’est ça aussi la force de cette quadrilogie : nous emmener dans les émotions pures et simples de la vie.


Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants