ZOO

Spyware - T1 : Spyware T.1 Otaku

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.4 pour 7 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

7 Critiques Presse

note de la critique

La donne de départ est certes un peu difficile à croire : comme les proches de Cham, on se dit que l’écrivain nous cache quelque chose.

note de la critique

Quelle joie pour un écrivain de voir son livre en vitrine des librairies et bénéficier d’une importante campagne de promotion sauf, bien sûr, si l’écrivain en question n’a pas écrit le livre qu’on lui attribue.

note de la critique

Les multiples énigmes du présent Otaku ont véritablement de quoi éveiller la curiosité.

note de la critique

Un écrivain tente de comprendre comment un livre qu’il n’a jamais écrit peut être édité sous sa signature. Est-il victime d’un complot ou d’une… entité informatique ? Mise en bouche haletante d’un thriller qui donne à réfléchir.

note de la critique

Didier Quella-Guyot a su développer, pour ce thriller très efficace et solidement ancré dans un réalisme urbain contemporain, une ambiance paranoïaque où le mystère flirte avec l’étrange.

note de la critique

Didier Quella-Guyot a su développer, pour ce thriller très efficace et solidement ancré dans un réalisme urbain contemporain, une ambiance paranoïaque où le mystère flirte avec l’étrange.

note de la critique

Cette bande dessinée au scénario brutal et au graphisme parfois cru brandit l'épouvantail d'Internet et des nouvelles technologies pour jouer avec nos peurs. De là à comparer l'Otaku de Spyware au Big Brother de 1984... autant comparer Fifty shades of Grey au Kamasutra !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants