ZOO

TER - T1 : L'Etranger (Avril 2017)

couverture de l'album L'Etranger

Série : TERTome : 1/3Éditeur : Daniel Maghen

Scénario : RodolpheDessin : Christophe Dubois

Genres : Science-Fiction

Public : Tout public

Prix : 16.00€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Rodolphe a imaginé avec brio le réveil d'un homme isolé sur une planète lointaine. L'homme, c'est Mandor, du nom de son mystérieux tatouage « main d'or ». La planète, c'est Ter, où ce héros découvre la vie au contact du facétieux Pip. Le graphisme éclatant de cette prodigieuse entame est signé Christophe Dubois.

Mandor est né sur la planète Ter. Sans langage, sans souvenir, ce beau jeune homme ne sait ni d'où il vient, ni qui il est vraiment. Nu et sans rien, cet étranger est sorti des entrailles de Ter comme une sorte de messie. Pour montrer aux autres hommes le chemin à suivre. Il rencontre alors Pip, et fera la connaissance gourmande de sa sœur, Yss. De nombreuses aventures les attendent...

« L'éditeur croit très fort en cette nouvelle série et je pense qu'il a raison » confiait le scénariste Rodolphe alors que battait son plein le 44e festival d’Angoulême. Ce dandy inspiré de la BD franco-belge parlait alors de Ter, sa nouvelle série science-fiction dont ce premier tome est plein de promesses. Le récit, à la fois initiatique et romantique, entraîne le héros Mandor dans les méandres de la planète Ter.

Le dessin de Christophe Dubois sied à merveille à ce parcours dans l'espace. D'abord parce que son trait a le dynamisme nécessaire pour croquer une histoire de très beau niveau narratif. Ensuite parce que son talent à mettre en couleur des personnages aux caractères bien trempés prend ici toute sa dimension. Mais entre paysages lunaires et verdure éclatante, Ter n'a pas fini de livrer ses secrets...

Premier essai transformé pour cette nouvelle série SF très prometteuse. TER a son ambiance, son décor, ses codes et ses personnages fantasques, du héros aux dames plantureuses et gourmandes qui peuplent cette planète. Hâte de dévorer la suite.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de L'historien

Une adaptation lumineuse, mélangeant dessin au trait et aquarelle.

Posté le 31/10/2015 à 23h40