ZOO
couverture de l'album

Série : Tête de chienTome : 2/2Éditeur : Dargaud

Auteur : Coloriste : Yoann Guillo

Genres : Aventure

Public : À partir de 12 ans

Prix : 21.50€

  • ZOO
    note Zoo4.0

    Scénario

    4.0

    Dessin

    4.0
  • Lecteurs
    note lecteurs3.5
    1 note pour 0 critique

La suite de l'épopée chevaleresque d'un improbable trio...

La série de Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat se poursuit sous les meilleurs auspices. Le scénario, très bien ficelé, se marie au dessin explosif et à des couleurs savamment posées pour proposer une suite de très belle facture. En route pour la suite des aventures de Tête de chien, Chevron d'argent, leurs batailles, leurs histoires et leurs vies de jeunes chevaliers fougueux.

Dans le premier tome de Tête de chien, le lecteur plonge dans les aventures de Jehan, chevaleresse, Josselin, son compagnon de combat et l'écuyer Paulin. Leurs péripéties, au fil de leurs participations à des tournois de chevaliers, à la fin du XIIe siècle, au cœur du Moyen Âge, sont pleines de rebondissements et teintées d'humour. Le dessin de Ronan Toulhoat sublime une très belle entame de scénario. On ne change pas une équipe qui gagne, fort, dans ce deuxième volet.

Nos chevaliers continuent de sillonner le royaume pour participer à ces fameux tournois, véritables boucheries à dos de canassons. Tête de chien, le surnom de Josselin, tout comme son compère Chevron d'argent, celui de Jehan, se sont fait un nom en battant à plate couture le redoutable Chevalier noirci. Mais Tête de chien continue tant bien que mal à garder un immense secret : elle n'est pas un chevalier, mais une chevaleresse ! Et impossible de dévoiler ça au grand jour dans une société où la femme n'a pas droit de cité.

Tête de chien T. 2

Tête de chien T. 2 © Dargaud

Dans le tumulte de scènes de combats acharnés, le dessinateur Ronan Toulhoat tire bien son épingle du jeu en donnant à voir les coulisses des joutes et des rivalités entre chevaliers de différents bords. Il offre une vie graphique solide au propos travaillé et aux dialogues de choix écrits par le scénariste Vincent Brugeas. Cerise sur le gâteau, les couleurs de Yoann Guillo viennent apporter encore un peu plus d'éclat à ces chevaliers qui sont tout sauf des combattants du dimanche.

Tête de chien est une série qui sort du lot, que ce soit dans son domaine mais aussi de façon plus générale dans la bande dessinée. L'originalité du récit alliée à la puissance d'un coup de crayon qui ne peut laisser indifférent nous entraînent sur des sentiers qu'on n'a pas ou trop peu l'habitude d'emprunter : les chemins d'une BD audacieuse qui, bien que traitant d'une époque très ancienne, fait le choix de la modernité et du dynamisme.

C'est diablement réussi et donne envie d'être encore spectateur de ces joutes de papiers qui paraissent si réelles. Le lien entre Tête de Chien et ses deux amis vient encore renforcer l'état d'esprit jeune et combatif de cette série. Bref, vivement la suite.


Les 5 actualités autour de l'album

Toutes les actualités
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants