ZOO

The Dream - T1 : Jude (Janvier 2018)

couverture de l'album Jude

Série : The DreamTome : 1/1Éditeur : Dupuis

Scénario : Jean DufauxDessin : Guillem MarchColoriste : Guillem March

Collection : Grand Public

Public : À partir de 12 ans

Prix : 14.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.0

L’Invisible Art Production (IAP) est de ces sociétés de production cultivant la discrétion et le mystère. Toujours à l’affut de nouveaux talents, leur chercheuse de tête a jeté son dévolu sur Jude, un travailleur du sexe qui se produit sur scène tous les soirs. Emballé par une proposition de tournage, Jude va mettre les doigts dans un engrenage particulièrement dangereux dans ce début de récit soufflant le chaud et le froid...

À Broadway, une jeune femme séduisante et froide entre dans le cabaret Girls in love. Elle vient pour Jude et sa partenaire Iona dont le numéro consiste à faire l’amour sur scène au son du Bongo. La prestation et le corps de Jude la décident à lui proposer un contrat mais ce dernier a aussi tapé dans l’œil de la fille du parrain local...

Rapidement pris dans les filets de cette histoire où le mystère plane à tous les niveaux, le lecteur dévorera ce premier tome avec avidité. Cependant mystère, sexe, mafia et occulte ne seront qu’effleurés par ce premier tome, laissant le lecteur frustré par tant de questions en suspens. Avec son physique de bête de sexe, Jude révélera son intériorité sûrement plus tard, car pour l’instant il frise le couard vite dépassé par tous les autres protagonistes. Le seul personnage qui tire son épingle du jeu dans ce scénario de Jean Dufaux est la chercheuse de tête, qu’on craint de ne pas recroiser dans la suite de cette série...

Le dessin de Guillem March particulièrement léché dans les tons et détails n’arrive pas toujours à insuffler le ressort et la part d’étrange à ce début d’histoire. Malgré un traitement de l’érotisme masculin un peu en dessous de l’attendu, le trait reste plaisant tout en étant assez réaliste.

Jude ouvre timidement une série qui fait pourtant montre des atouts qui pourront la servir par la suite...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants