ZOO

Tramp - T12 : Traquenard en mer

couverture de l'album Traquenard en mer

Série : TrampTome : 12/13Éditeur : Dargaud

Scénario : Jean-Charles Kraehn, Roberto Zaghi

Genres : Aventure, Polar / Thriller

Public : À partir de 12 ans

Prix : 15.00€

  • ZOO
    note Zoo5.0

    Scénario

    5.0

    Dessin

    4.0
  • Lecteurs
    note lecteurs2.5
    1 note pour 0 critique

La critique ZOO sur l'album Traquenard en mer

Revoilà le capitaine Calec, qui a le chic pour se fourrer dans des histoires pas claires. Océan indien, Rouen, Mozambique... La narration de cette aventure maritime nous ferre d’entrée de jeu, avec un nouveau dessinateur en prime !

Près de cinq ans après le dernier album, voici le retour de Tramp, série au succès mérité. Patrick Jusseaume, son dessinateur historique, n’est plus. Mais c’est toujours l’excellent Jean-Charles Kraehn qui est au scénario et cette histoire, s’étalant sur deux tomes, est tout à fait prenante. Qualifier la série de « thriller maritime » est pleinement adapté, à la lecture de cet épisode. Le scénariste sait instiller d’emblée une tension palpable.

Dans l’océan indien, le cargo de Yann Calec croise la route d’un navire en perdition où une tragédie a eu lieu : l’équipage a été massacré. Calec récupère un perroquet à la demande du commandant de bord agonisant. Le perroquet, un gris du Gabon, accompagne cette histoire, spectateur discret des déboires conjugaux de Calec puis de son étrange nouvelle mission vers les îles Kerguelen. Quand le perroquet se décide à parler, la séquence est remarquablement bien amenée. Le point culminant de l’album, même s’il finit aussi sur un épais mystère ponctué d’un coup de théâtre final. Bref, de la belle ouvrage !

Tramp T.12 - Traquenard en mer

Tramp T.12 - Traquenard en mer
© Dargaud, 2022

Jean-Charles Kraehn avait dessiné lui-même une bonne vingtaine de pages du tome 11 pour le finir, Patrick Jusseaume étant trop malade pour aller au-delà des 30 premières. Mais pour ce tome 12, le dessin a été confié à Roberto Zaghi, dessinateur italien qui a bossé dans son pays pour Bonelli et que l’on a vu en France notamment sur la série Thomas Silane (à partir du tome 4). Si Zaghi a un style graphique différent de Jusseaume, il s’est bien approprié l’univers de Tramp, sur terre comme sur mer. Il a bien caractérisé la tête de Henri Berger, le nouvel opérateur radio, singulier par son physique comme par le parfum de mystère qui l’entoure. Les couleurs de Patricia Jambers servent agréablement le récit.

Souhaitons ardemment qu’il ne faudra pas attendre trop longtemps pour lire Les captifs de Saint-Paul, le tome 13, car le suspense est à son comble !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants