ZOO

Un putain de salopard - T2 : O Maneta (Novembre 2020)

couverture de l'album O Maneta

Série : Un putain de salopardTome : 2/2Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : Régis Loisel, Olivier PontColoriste : François Lapierre

Genres : Aventure, Polar / Thriller, Récit de vie

Public : À partir de 12 ans

Prix : 18.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Dans la forêt amazonienne, au cœur des années 1970. Corruption, prostitution et trafic règnent en maîtres. Max, à la recherche de son père, avance dans cet enfer vert, aidé par Baia. La nouvelle saga de Loisel et Pont se poursuit sous les meilleurs auspices, entre sentiments, suspense et chasse au trésor.


Il se passe des choses mystérieuses dans la forêt de ce tome 2...

Il se passe des choses bien mystérieuses dans la forêt de ce tome 2...


Chacha et Cricri, infirmières dans un dispensaire en pleine jungle amazonienne, au Brésil accompagnent Max Heurtebise, qui vient de perdre sa mère et cherche la trace de son père. Cette quête l'entraîne dans les confins de la jungle où règnent la violence, la prostitution, le trafic et la corruption entre locaux peu loquaces. Accompagnée de sa guide, Baia, qui prend soin de lui, Max est menacé par des hommes de main. Il avance étape par étape pour retrouver son père...

Moiteur tropical, quête d'identité, polar et aventure. C'est le quatuor gagnant de Régis Loisel dans sa nouvelle saga mise en image par Olivier Pont. Après une entame sur les chapeaux de roues dans Isabel, O Maneta (c'est le titre de ce deuxième volet) met les pleins gaz. Le récit avance comme une balle à rebondissement, montrant la finesse de la narration et les ressorts scénaristiques de Régis Loisel.

L'auteur de La Quête de l'Oiseau du temps, Peter Pan et Magasin général, pour ne citer que trois de ses plus grandes œuvres, nous plonge ici dans un décor complètement exotique. Le trait vigoureux et le rythme de la mise en scène d'Olivier Pont sont à la hauteur d'une aventure à tiroirs où les vies et les destins se déroulent et s'entremêlent.

Les couleurs de François Lapierre complètent la qualité de l'ensemble et le plus important saute aux yeux : les auteurs s'amusent, prennent du plaisir et nous aussi. C'est drôle, singulier, touchant et surtout, surtout, plein de suspense. Les dernières pages défilent à la vitesse grand V, nous laissant dans l'abîme...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants