ZOO

Une Vie, la biographie retrouvée - T1 : Land Priors – 1916

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.8 pour 4 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

4 Critiques Presse

note de la critique

Illustre inconnu, Winston Smith a pourtant eu une vie extraordinaire. Il a même donné son nom au personnage principal de 1984, le grand roman de Georges Orwell. Les deux écrivains se sont liés d’amitié lorsqu’ils combattaient pendant la guerre d’Espagne. Cette vie incroyable et oubliée se livre dans un premier tome qui a tout pour attiser la curiosité.

note de la critique

Une jeune femme plonge dans la biographie d'un vieil anglais qui aurait connu sa mère. Premier tome d'une série de six consacrés à la vie de Winston Smith, par Christian Perrissin et Guillaume Martinez.

note de la critique

Si l’histoire de Une vie débute dans les Alpes en 1984, ce n’est que pour introduire les circonstances du récit. Car le reporter anglais Dover Smith, dit Winston, a bien séjourné et disparu en France cette année-là, son autobiographie publiée chez Gallimard a finalement atterri dans les mains de deux auteurs français qui l’ont adapté en bande dessinée. En rejoignant un hôtel de montagne perdu, l’héroïne ignore tout de l’histoire. L’homme qui a tout légué à sa mère est parti un jour pour une randonnée dont il n’est jamais revenu, et le propriétaire de l’hôtel avait reçu [...]

note de la critique

Une Vie, la biographie retrouvée d’un certain Winston Smith

La biographie d’un homme dont on n’a pas vraiment gardé de traces, Winston Smith a été un bourlingueur, mi-aventurier, espion et journaliste de l’avant guerre au second conflit mondial. Quand il trouve son bouquin, Christian Perrissin dont Martha Jane Cannary est un incontournable en BD, et finalement une autre biographie, il décide de l’adapter. Winston Smith pour ceux qui ont lu Orwell est aussi le héros de 1984 date de la mort du héros de Perrissin. Un signe sur la réalité de ce bouquin posthume ? Bien sûr mais pas grave car le genre est passionnant car Guillaume [...]

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

Les dessins et colorisation sont magnifiques. Nous sommes portés dans les premières planches comme dans Quartier lointain de Taniguchi. très beau.

Posté le 13/10/2015 à 00h11