ZOO

Valérian et Laureline - T22 : Souvenirs de Futurs (Septembre 2013)

couverture de l'album Souvenirs de Futurs

Série : Valérian et LaurelineTome : 22/22Éditeur : Dargaud

Scénario : Pierre ChristinDessin : Jean-Claude MézièresColoriste : Tranlé

Genres : Science-Fiction

Public : Tout public

Prix : 11.99€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.5

Dessin

4.5

Valérian et Laureline étaient définitivement retombés en enfance à la fin de L’Ouvretemps et la série terminée. Pierre Christin et Jean-Claude Mézières leur ont rouvert la porte de nouvelles aventures avec de sympathiques Souvenirs de futurs, un recueil de nouvelles.

Le fil rouge de ce nouveau Valérian est simple est astucieux.  Des histoires courtes inédites s’intercalent suivant l’ordre des albums déjà parus. Elles apportent un autre éclairage sur des évènements marquants, donné et raconté par leurs témoins directs, le couple d’agents le plus attachant de Galaxity et quelques incontournables, Shingouzs en tête.

Laureline à ses débuts ne rêve pas d’un prince charmant même si elle vient d’un conte de fées. Ni Valérian d’une princesse. Dans le New-York ravagé de 1986, il aura un coup de coeur pour Graciella. Cela aurait pu changer le cours des choses. Parmi les albums revisités, Valérian se voit transformé dans une suite des Terres Truquées en prince d’opérette digne de Sissi Impératrice.

Côte album, un premier constat : il y a une grande tendresse, de l’humour dans ces nouvelles, un style qu’aime Pierre Christin, qu’il maîtrise, et qu’il regrettait de ne pas avoir pratiqué depuis longtemps.  Le couple Valérian-Laureline fonctionne toujours aussi bien sur un ton plus léger,  serein.

Du plaisir pur, celui du lecteur qui adhère immédiatement à cette succession de retours vers de nouveaux futurs, concis, bien bâtis et dessinés par un Mézières libéré graphiquement de la pesanteur des histoires longues. Christin et Mézières s’amusent sans tirer à la ligne, toujours sur la même longueur d’onde spatio-temporelle.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants