ZOO

WW 2.2 - T6 : Chien jaune (Août 2013)

couverture de l'album Chien jaune

Série : WW 2.2Tome : 6/7Éditeur : Dargaud

Scénario : Hubert, Jean-Louis HubertDessin : Etienne Le Roux

Genres : Historique, Science-Fiction

Public : À partir de 12 ans

Prix : 13.99€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 1.0

Scénario

0.5

Dessin

3.0

De l’art et la manière de détruire une série ! Ce sixième tome de WW 2.2 surprendra les amateurs de cette belle uchronie sur la Seconde Guerre mondiale par le virage qu’il orchestre.

Alors que le premier tome s’ouvrait sur une suite de trois planches extrêmement détaillées, ce sixième tome semble sonner le glas du concept d’uchronie. L’autre Deuxième Guerre mondiale laisse place à un scénario absurde et délirant qui laissera perplexe le plus fervent adepte de la série.

Ce sixième opus se déroule en Chine alors que les Japonais font leur maximum pour détruire les troupes communistes de Mao. Matthew, jeune traducteur américain, s’oppose à la cruauté d’un général japonais et passe immédiatement du statut d’allié au statut d’esclave alors qu’il est le seul occidental encore vivant à Nankin.

Si Hubert, scénariste de ce sixième tome, a voulu mettre en avant la folie et la cruauté de la guerre, il semblerait qu’il soit totalement passé à côté de l’essentiel. L’album dégage une impression malsaine avec une connotation primitive et sado-masochiste bien éloignée du reste de la série. Certes, les albums précédents donnaient une large part à la psychologie mais, ici, il plus de dépravation et de délire répugnant que de réelle approche psychologique.

Le dessin d’Etienne le Roux contraste agréablement avec le scénario. Avec ses lignes claires et très pures, il fait ressortir à merveille la folie qui se dégage de certains personnages. Ses couleurs sombres et glauques sont en totale adéquation avec le scénario. Le travail du dessinateur fait ressortir le malaise grandissant que le lecteur ressentira à la lecture de ce tome.

Avec ce sixième opus, la série semble délaisser le public de jeunes adolescents qui pouvait la suivre, pour s’orienter uniquement vers un public adulte. Nombreux seront ceux déçus par le changement amené par Chien jaune.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de Fantamas

Je rejoins la critique faite ici. Je n'aipas très bien compris ce que faisait cet album au sein de la série WW2.2 ?! On y voit un gouverneur militaire japonais xénophobe transformer un officier américain en animal de compagnie. Tortures sadiques, humiliations, mutilation et barbarie sont au menu de ce scénario très dur, et hors de propos pour cette série.

Posté le 04/11/2013 à 00h16