ZOO

Yakuza - T1 : Océan noir (Août 1996)

couverture de l'album Océan noir

Série : YakuzaTome : 1/3Éditeur : Soleil

Scénario : François CorteggianiDessin : Emmanuele BarisonColoriste : Jean-Jacques Chagnaud

Genres : Aventure, Polar / Thriller

Public : À partir de 16 ans

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.0

Le commissaire Nakatomi se démène pour trouver un sens aux meurtres entre yakuzas qui s’enchaînent mystérieusement. La jeune tueuse tente d'échapper aux membres de son propre gang qui s'est retourné contre elle. Le lecteur est tenu en haleine par ce jeu du chat et de la souris tout au long de l'album.

En soirée, dans les rues de l'un des quartiers du centre de Tokyo, un mendiant abat deux yakuzas et leur dérobe une valise. Le mendiant n'est autre que Mieko, une jeune tueuse. L'opération semble avoir été parfaitement orchestrée. S'ensuit l'exécution de membres, importants ou non, d'autres gangs.

Le commissaire Nakatomi, ancien yakuza, se démène pour trouver le lien entre tous ces meurtres qui semblent être commis au hasard, quitte à faire appel à ses anciennes relations. Pendant ce temps, Mieko comprend rapidement qu'elle est tombée dans un piège, puisque ses employeurs tentent de l'éliminer. Elle échappe de justesse à la mort plusieurs fois.

Le lecteur est plongé d'emblée au cœur de l'action et ne la quittera plus jusqu'à la fin de l'album. Les auteurs enchaînent habilement les scènes d'action où Mieko tente d'échapper à ses agresseurs et les scènes plus descriptives où le commissaire mène l'enquête. A chaque fois, la tension monte d'un cran : une guerre des gangs semble inévitable.

La lecture de l'album pousse à découvrir la suite de la série, d'autant plus que le coup de théâtre des dernières pages laisse présager une suite passionnante. Le dessin, lui, est réaliste et sobre. Il colle terriblement bien à l'action et rend l'histoire plus crédible.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants