ZOO

Economix : la première histoire de l'économie en BD (Mai 2013)

couverture de l'album Economix : la première histoire de l'économie en BD

Éditeur : Les Arènes

Scénario : Michael GoodwinDessin : Dan Burr

Collection : Bande dessinée

Genres : Documentaire BD

Public : À partir de 16 ans

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

3.0

Economix nous présente en 300 pages, quatre siècles d’économie ! Si le pari est certes osé, le résultat n’en est que plus bluffant. Dans cette bande dessinée, vous trouverez donc avec bonheur les plus grands acteurs de la pensée économique et comprendrez comment ces théories ont influencé notre vie au quotidien.

Attention, cet album ne se lit pas d’une traite. Bien que le livre se veuille très didactique, il vous faudra du temps pour comprendre certains raisonnements. Cependant, vous en ressortirez contents, car beaucoup plus cultivés.

Michael Goodwin a concocté un scénario digne d’un traité sur l’économie. Même si vous ne vous sentez pas le courage de vous plonger dans un gros livre traitant des méandres de la finance actuelle, c’est avec une facilité déconcertante que vous tournerez les pages de ce « Que sais-je ? » illustré. Si cet album est fortement pédagogique, il a été toutefois rédigé par un Américain et pour un public américain.

En tant qu’européen, vous risquez donc d’être un peu déçu par le peu d’importance accordé à votre continent, lui aussi touché par les secousses de l’économie mondialisée. Vous aurez néanmoins sous les yeux une vision de l’économie mondiale très détaillée, qui a pour seule limite de s’intéresser davantage aux effets observables aux Etats-Unis.

Pour contrebalancer la complexité du scénario, le graphisme se devait d’être simple. Dan Burr a donc opté pour un dessin sombre, en noir et blanc. L’ensemble est parsemé de quelques clins d’œil humoristiques.

Cette BD réservée à un public d’adultes se révèle très intéressante. Elle sera sûrement d’une grande aide pour les étudiants en économie et éclairera encore plus les professionnels de la finance et de l’économie sur le rôle qu’ils tiennent.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants