ZOO

Lenny et Lucy (Octobre 2015)

couverture de l'album Lenny et Lucy

Éditeur : Kaléidoscope

Scénario : Philip C. SteadDessin : Erin E. Stead

Genres : Aventure

Public : De 3 à 5 ans

Prix : 13.00€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

Peter emménage avec son papa et son chien dans une nouvelle maison. Mais une lugubre forêt inquiète le jeune garçon. Il doit se débarrasser de cette crainte irrationnelle… Un album sensible et poétique, dédramatisant une peur enfouie, viscérale pour le personnage.

Peter et son papa, ainsi que leur chien Harold, emménagent face à une sombre forêt, de l’autre côté du pont. Peter, inquiet, et Harold la surveillent pour s’assurer qu’elle reste bien à sa place. Alors, Peter a une idée : avec des oreillers et des couvertures, il bâtit Lenny, le gardien du pont. Peter et Harold peuvent dormir sur leurs deux oreilles maintenant, Lenny surveille.

Lenny & Lucy est une jolie histoire, subtile et poétique, à la frontière entre l’imaginaire et le réel. La sombre forêt incarne les peurs irrationnelles de l’enfant, notamment lors d’un bouleversement. Avec Lenny, Peter parvient à construire une barrière entre lui et le danger. Lenny devient vite un « être » à part entière. Peter lui matérialise alors une compagne : Lucy. La sobriété du texte de Philip C. Stead et la subtilité de l’histoire dissimulent une tempête émotionnelle qui accompagne les événements.

Le dessin d’Erin E. Stead, délicat et profond, illustre avec poésie un scénario tout aussi troublant. Quelques colorations à l’aquarelle s’ajoutent avec parcimonie au graphisme subtil de gris nuancés et aux jeux de surfaces. De très belles compositions habillent les planches avec merveille.

Lenny & Lucy est un ouvrage puissant, à partager en famille car, sans parler de double lecture, quelques nuances d’interprétation peuvent naître chez les plus grands… Le monde réel ou imaginaire, qui a très rapidement pris racine dans la volonté de Peter, est fascinant et envoûtant…

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants