ZOO

Ces jours qui disparaissent (Septembre 2017)

couverture de l'album Ces jours qui disparaissent

Éditeur : Glénat BD

Scénario : Timothé Le BoucherDessin : Timothé Le Boucher

Collection : 1000 Feuilles

Genres : Fantastique

Prix : 22.50€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.5

Dessin

4.0

Vivre un jour sur deux, voici le désarroi d’un jeune homme soudainement submergé par une seconde personnalité invasive et destructrice. Avec Ces jours qui disparaissent, Timothé Le Boucher signe une nouvelle histoire touchante qui questionne l’altérité et le courage d’exister. Une bande dessinée originale qui emporte de bout en bout.

Jeune acrobate à la vie bien remplie, Lubin Maréchal alterne entre entraînements intensifs, ses copains et sa petite amie. Un matin, il se réveille en découvrant qu’une journée entière s’est écoulée sans qu’il ne se souvienne de rien. Peu à peu, il s’aperçoit qu’un autre individu à la personnalité très différente s’empare de son corps un jour sur deux, sans qu’il puisse le contrôler. Décider à communiquer avec cet étranger, il va tenter d’établir une connexion pour trouver une solution. Mais au fil du temps, ce jumeau inconnu va intensifier son emprise et tenter de le faire disparaître...

Peu commun et bien rythmé, le scénario soigneusement mené nous entraîne dans la reconquête d’un personnage qui va devoir se battre pour exister à nouveau. Juste et touchant, le propos fait émerger des questions sur la force de l’esprit et sur l’influence que celui-ci a sur le corps. Comment reprendre le dessus quand notre vie nous échappe ? Comment cohabiter avec ce qu’on ne peut pas contrôler ? Entre personnages forts et allégories subtiles, le récit poétique convainc.

Les tons doux et clairs offrent un ensemble lumineux et cohérent. La différence entre les deux personnalités de Lubin nettement perceptible dans ses traits, aurait cependant pu être appuyée davantage. Le trait gracieux ainsi que la disposition régulière des vignettes nous offrent une lecture agréable et fluide. Les couleurs pastel contrastent avec des touches plus fortes, comme la chevelure flamboyante d’une jeune femme qui appuie son tempérament la démarquant.

Timothé Le Boucher nous livre un one-shot à la prose réussie et au dessin abouti. A découvrir !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants