ZOO

Justice League Endless Winter (Avril 2021)

couverture de l'album Justice League Endless Winter

Éditeur : Urban Comics

Scénario : Collectif, Andy Lanning, Ron MarzDessin : Howard Porter, Marco Santucci

Collection : DC Rebirth

Genres : Comics

Prix : 23.00€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

3.0

Dessin

5.0

En parallèle de Batman Dark Metal, Urban propose cet Endless Winter, un récit assez classique qui met en scène la Justice League affrontant un ennemi très puissant venu du passé. Sans plus de prétention, le volume nous offre avant tout du comics d’action basique, mais efficace!

Tout commence au XIème siècle, au Groenland. Edwald Olafsson est un viking qui découvre ses étranges capacités de contrôle sur la glace. Tout de suite, évidemment, pour accentuer l’idée caricaturale que « l’anormalité » mène avant tout à une exclusion, que tout super-vilain potentiel doit forcément subir un trauma, Edwald est rapidement pointé du doigts par sa communauté qui le rejette, provoquant sa colère et la mort de son fils.


Le terrible King Frost

Le terrible King Frost
© Urban Comics



Perdant progressivement le contrôle de ses pouvoirs, il devient alors le King Frost et affronte une incarnation anticipée de la Justice League qui finit par le maîtriser en l’enfermant dans la glace. À l’époque actuelle, il se réveille et se retrouve face à Superman, Wonder Woman et leurs camarades qui doivent l’empêcher de précipiter le monde dans un hiver sans fin…

Bataille de boules de neige avec le père Noël

L’idée qui porte ce mini évent n’est en soi pas très originale, on devine très vite vers ou elle va nous mener, mais derrière cette intrigue presque générique, Lanning et Marz, deux artisans plutôt bien rodés aux codes du comics d’action moderne, perpétuent néanmoins une certaine tradition qui se répète au fil des multiples séries. Un comics de super-héros ou les coups prévalent sur le dialogue, mais qui propose du grand spectacle, captivant, des héros magnifiés et superbes face à un adversaire solitaire, aveuglé par cette rage qui l’a définitivement transformé en monstre.


La Justice League s'oppose à cette ancienne divinité

La Justice League s'oppose à cette ancienne divinité
© Urban Comics

Sans grand impact sur le reste de l’univers DC, Justice League, Endless Winter offre surtout un bon moment de lecture décérébrant qui fonctionne très bien. Une multitude d’artistes accompagne les scénaristes, chacun livrant une copie très inspirée. Peut-être que ça ne valait pas la peine d’être étalé sur autant de numéros, qu’il y aurait eu matière à rendre tout ça plus subtil, mais pour une pause super-héroïque, c’est parfait!

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants