ZOO

Point Zéro (Septembre 2021)

couverture de l'album Point Zéro

Éditeur : Urban Comics

Scénario : Collectif, Reilly Brown, Christos Gage, Donald MustardDessin : Nelson Decastro

Collection : Urban Games

Genres : Comics

Prix : 12.00€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

2.0

Dessin

3.0

Crossover attendu ? En tous cas, il va sans dire que réunir deux grosses licences de l’entertainment américain comme Batman et Fortnite ne passe pas inaperçu. Qu’attendre d’un tel produit marketing scénarisé par Christos Gage et dessiné par Reilly Brown ? Une utilisation maline des codes du jeu vidéo.

Un éclair d’énergie traverse le ciel de Gotham City. Une faille trans-dimensionnelle sur laquelle enquête rapidement Batman. Mais alors qu’il ne peut empêcher Harley Quinn de s’y engouffrer, quelqu’un le pousse à l’intérieur. Une fois passé dans cet autre monde, Batman ne se souvient plus qui il est. Mais il constate rapidement qu’il est taillé pour participer aux batailles qui s’y déroulent.

Fortnite est un jeu vidéo, utilisons ses règles

Le scénariste impliqué sur cette réalisation est un auteur solide. Connu pour sa participation à Avengers Academy ou Angel & Faith, il sait s’approprier des personnages issus d’univers différents.
Ici, il se montre relativement malin en utilisant d’abord les spécificités du jeu Fortnite, sur une idée originale de Donald Mustard, créateur et directeur artistique du jeu d’Epic Games.


Batman est propulsé dans le jeu Fortnite

Batman est propulsé dans le jeu Fortnite
© DC Comics, éditions 2021


Mais peut-être ignorez-vous tout de Fortnite ? C’est un jeu multi-joueur ou 100 avatars s’affrontent dans une bataille au dernier vivant, dans un univers coloré et cartoony. Les parties en « Battle Royal » durent une vingtaine de minutes maximum. Une zone de « tempête » mortelle rétrécit la carte de jeu au fil du temps de sorte que les joueurs s’affrontent bel et bien. Le délai passé, ou quand un joueur est le dernier en lice, on peut lancer une nouvelle partie.

Et donc, ces différents éléments sont tous intégrés dans l’histoire. Des boucles temporelles de 20 minutes s’enchaînent. A chaque fois, Batman ne peut pas parler (comme dans le jeu) et il n’a aucun souvenir direct de ce qu’il vit. Comme un avatar de jeu vidéo. Gage place donc un premier obstacle pour le détective, avant de lui faire accéder à un autre niveau, plus « méta », qui l’extraie du jeu et lui permet donc de résoudre le mystère en compagnie de quelques personnages DC Comics comme Catwoman, Deathstroke ou Harley Quinn (présente surtout pour son potentiel d’audience auprès de spectateurs des films DC).

Un produit commercial calibré

Reilly Brown, le dessinateur choisi pour mettre en scène ce récit, se montre très lisible. Son style graphique très souple correspond bien à l’univers de Fortnite. Les joueurs de passage, qui achèteraient ce livre, ne seront pas dépaysés et rien ne gênera leur effort de lecture. Brown a réalisé de nombreux épisodes sur Deadpool, on sent qu’il a l’habitude de dessiner des bastons débridées. Batman Fortnite est un comic-book facile d’accès. En même temps il est là pour ça.


Le style graphique très souple correspond bien à l’univers de Fortnite

Le style graphique très souple correspond bien à l’univers de Fortnite
© DC Comics, éditions 2021


A noter que ce livre s’accompagne de bonus spécifique accessibles dans le jeu lui-même, ce qui devrait stimuler l’intérêt des joueurs à se le procurer. Urban Comics ne devrait avoir aucun mal à en vendre, même s’il sera intéressant de vérifier si la dimension transmédia spécifique à Fortnite (qui accueille dans univers de nombreuses licences de passage) s’applique aussi quand on invite les joueurs à sortir du virtuel.

Pour toute autre personne, pas joueuse du jeu, il est évident qu’il n’y a rien d’indispensable dans cette lecture.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants